08/08/2018 par
"Messieurs, ce chapitre vous est tout particulièrement destiné. Alors ne le survolez pas. Lisez-le lentement. Je sais que chacun de vous croit être passé maître dans l’art de lécher et, même si c’est effectivement le cas pour certains, la plupart d’entre vous êtes toutefois toujours perfectibles.
La plupart des hommes se conduisent comme de grandes brutes. Ils mordent plus qu’ils ne lèchent, frottent leur menton rugueux contre le clitoris de leur partenaire et ne se rendent même pas compte qu’une barbe, même rasée, reste agressive.
Nos chers compagnons commettent une autre erreur, tout à fait désastreuse. Depuis que l’on parle beaucoup de clitoris et d’orgasme clitoridien, ils se précipitent sur ce petit bouton. Ils le tètent à « bouche que veux-tu », quand ils ne le mordillent pas.
Ils oublient une fois de plus, qu’en amour, il faut toujours varier ses caresses et son rythme. C’est de ces variations que vient le plaisir.
Et si vous voulez qu’on vous mette les points sur les « i », cunnilingus est un mot latin. Cunnus signifie vulve et lingere lécher, il s’agit donc de lécher toute la vulve.
Enfin, dernier conseil avant de passer à l’action, messieurs, je vous en supplie, prenez votre temps.
Pour une femme, le cunnilingus n’est pas une simple préparation au coït. Bien gamahuchée, une femme peut atteindre plusieurs fois l’orgasme, et, contrairement à vous qui ne pouvez éjaculer quatre ou cinq fois de suite, plus une femme jouit, plus elle est excitée et prête à recommencer.
Alors oubliez vos habitudes. Après quelques petits coups de langue, ne lui sautez pas dessus parce qu’elle est toute mouillée : pour elle, le plaisir ne fait que commencer !
Laissez votre Maîtresse s’installer comme il lui convient le mieux pour pouvoir se relâcher et prendre tout son plaisir, glissez vos mains sous ses fesses et pétrissez-les. Vous devez vous trouver entre ses cuisses ouvertes.
Dans cette position, les grandes lèvres s’ouvrent, mais pas suffisamment pour une bonne séance de cunnilingus. Ecartez-les davantage à l’aide de vos deux mains. Approchez votre bouche. Attention ! Laissez passer l’air ! La muqueuse rose de la vulve est bourrée de nerfs que le moindre souffle excite.
Pointez votre langue sur le tour de l’anus. Revenez le long du périnée. Commencez alors à lécher rapidement et d’une langue légère la vulve de haut en bas. Une langue agile et qui vibre est plus efficace qu’une langue molle et lourde.
Lorsque vous approchez du clitoris, ne le mordez pas, ne le sucez pas ! Assouplissez votre langue qui doit accomplir un mouvement tournant et enveloppant autour du clitoris. Il est particulièrement sensible. Comme il se trouve à la commissure des petites lèvres, en tiraillant délicatement celles-ci vous l’exciterez par la même occasion.
Le grand art du cunnilingus consiste à retarder le plus longtemps possible l’orgasme de votre partenaire. Quand votre Dame commence à gémir et à se tordre, écartez-vous de son clitoris.
Enserrez les petites lèvres de vos lèvres buccales (n’oubliez pas que ce sont en fait les lèvres les plus longues). Pendant ce temps, votre langue couvre en mouvements amples, le pourtour de la fente, du périnée, de l’anus. Elle effleure le méat urinaire, puis frôle l’ouverture du vagin. Enfin, dardée, elle y plonge comme un pénis miniature. Ensuite vous pouvez retourner vous occuper de son clitoris.
Le plus important est de savoir jouer avec sa langue. Elle doit devenir tour à tour : large, souple, dure, tendre, raidie, pointue. C’est un muscle que l’on peut durcir à volonté ou au contraire relâcher. Profitez-en !
Jusque là vous pratiquiez le cunnilingus dans le sens de la fente : de bas en haut ou de haut en bas. Je vous propose d’essayer une variante qui ravira votre Maîtresse.
Mettez votre tête latéralement entre ses cuisses. Vos cheveux exciteront la face interne d’une de ses cuisses, votre menton l’autre. Dans cette position, vos lèvres se poseront exactement sur les siennes. C’est le moment d’affiner votre technique et de découvrir le « bouche à bouche » de face.
Cunnilingus impérial
A être Reine, on n’en est pas moins Femme… et amatrice de cunnilingus ! La seule différence c’est qu’on peut adapter la loi ou l’étiquette à son bon plaisir. C’est ce que fit l’impératrice Wu Hu de la dynastie des Ts’ang.
Trouvant que la révérence ne lui rendait pas suffisamment hommage, elle exigea que tous les dignitaires, ou hommes d’un certain rang admis en sa présence, saluent son impériale personne par un savant cunnilingus. De vieilles estampes la représentent, robe retroussée, en train de se faire lécher le sexe par un noble agenouillé à ses pieds.
En voilà une qui savait ce que dominer les hommes veut dire. Heureusement pour les chefs d’état occidentaux que la Chine a changé de régime !"
Publié dans: Pratiques BDSM
12 ont aimé
,  et 10 autres aime(nt) ça.
Douce Amande
Tous les points de vue sont bons, ils donnent un meilleur aperçu des choses😉
IooooooooI
Bof. Les gens s qui causent religion sans pratiquer c'est curieux de les entendre expliquer l élévation.vers le p'tit Jésus lol
Douce Amande
Il me semble que même ceux là ont quelque chose à apporter à l'édifice. Et être en empathie avec eux permet de mieux appréhender les situations... qualite fondamentale chez un dom, non?
IooooooooI
Les qualités chez un DOM ?? Mince c'est quoi cette chose ? Le cuni quand on ne le pratique pas à quoi bon en parler ? Que le/là partenaire d'une femme l'écoute ce sera déjà un immense pas de franchi.
Douce Amande
C'est en donnant son point de vue, en posant des questions, en testant et en restant ouvert aux remarques des autres qu'on peut conscientiser ses propres erreurs et s'améliorer... dans ce domaine ci comme dans la vie.
Ce n'est que ma vérité évidemment :))
IooooooooI
Ach mon cerveau vient de beuguer (rire)
Douce Amande
Rires
Normal, mon deuxième pseudo, c'est virus
IooooooooI
Pour en revenir au cuni, j'aime caresser de la paume des mains et de la pulpe des doigts sur le ventre en l'effleurant. Puis sur les flancs en remontant sur ses seins, sa gorge, ses épaules. Descendre sur des bras la paume de ses mains.
Faire la même chose avec ses jambes. Occuper tout le terrain qu&...En lire plus
Douce Amande
Et m..de! vous allez me faire faire un accident. Je vous lis plus tard! Rires
IooooooooI
Merde ? Accident ?? Des problèmes gastrique douce amande ? (Rire)
Douce Amande
Non, juste glissé sur la peau de banane que vous venez de laisser traîner ;p
IooooooooI
Peau de banane ? Ou ça .?
Douce Amande
Le "etc"
Non mais! vous mettez l'eau à la bouche, l'enrobez de chocolat et puis "Etc" ???
Une peau de banane je vous dis!
Vous maitrisez les "maux", allez jusqu'au bout! ;-)
Oserais-je le dire... lachez prise, looooooool
Sourires
Douce Amande
Bon, pour ce qui est du guide du routard du cuni, votre remarque est opportune mais pour les non avertis et dieu sait qu'il y en a beaucoup, ici et ailleurs, ce petit texte de vulgarisation à le merite d'exister.
L'affinage peut se faire après ;-)
IooooooooI
Rien remplace l'expérience....
Douce Amande
Bien d'accord :-)
MAREN-BEGNARD
le texte date de la fin des années 70;;; Une époque bénie ; le sexe n'était pas encore virtuel.
Douce Amande
Je ne vois pas trop le rapport avec la virtualité ... un cunni est un cunni , difficile de faire cela à distance me semble-il
IooooooooI
Je peux vous démontrer le contraire douce amande ? Aimeriez vous à ce point les bananes lol
Douce Amande
Vous voudriez me démontrer le contraire Looooooool? J'en suis fort aise.
He bien, démontrez!
Je vous lirai demain ߘ
Top
Page generated in 1.1356 seconds with 13 queries and GZIP enabled on 195.154.53.235.