Lagerta
by on 06/03/19
176 views
Bonjour ou bonsoir,
J'avais déjà publié ce texte en 3 parties. Je décide de le publier en entier en attendant de pouvoir partager la suite (qui doit encore être rédigée). Bonne lecture...
NB : photo du net.
"Chaque jour, au réveil, je m'imagine ainsi…
Allongée, sur un lit, nue… bras remontés au-dessus de ma tête résistant à la tentation de me toucher… cuisses écartées dévoilant ma chatte déjà mouillée et s'ouvrant à chaque regard de Monsieur sur moi et sur elle…
Je ne sais jamais ce qu'Il fera… Mon Dom est plein de surprises qui peuvent être dures ou douces… ou mélange délicieux de tout ce qui le compose. Son côté sombre, je désire le connaître et le servir…
Je suis donc là, Monsieur devant moi, qui m’observe, me regarde, scrute le moindre de mes frissons ou la moindre de mes réactions… Il sait que mon corps réclame ses mains… Alors il s'approche et je sens mon corps se tendre. Sa main s'approche de mon torse, se pose sur ma peau. Je sens sa chaleur et son énergie me pénétrer jusqu'à mon antre où se déclenche un flot qui déferle jusqu'à mes lèvres qui s'ouvrent… Sa main se pose sur mon cou et je comprends que je ne dois émettre aucun son et ne plus bouger… l'autre main glisse le long de mon ventre… lentement… pour venir s'abattre sur ma chatte. Je contiens un cri et me cambre malgré l'interdit… Il resserre sa main… et s'abattent alors plusieurs claques sur ma chatte en feu… Je ferme les yeux … le plaisir de ses coups m'envahit… mon souffle lui fait comprendre que j'en veux encore… oui encore !
Ses doigts viennent me fouiller et s'enfoncent ensuite dans ma bouche pour que je les suce… Mes jus ont le goût de la chienne en chaleur… JE suis sa chienne, sa salope, sa putain… JE suis à Lui et fière de le servir. IL dispose et m’utilise comme il le désire : je m'offre à Lui pour son plaisir car le mien n'est là que pour cela…
Puis, vient l'heure de partir. Nous sortons, moi sans culotte, ma chatte coulant encore du plaisir que Monsieur m'a donné ce matin. Sa main sur ma nuque… Je vois les regards sur nous et intérieurement je leur dis : « Oui IL est mon Dom, oui je Lui appartiens ! Qu'est-ce que ça peut vous faire ?! », je marche fièrement à ses côtés le sourire aux lèvres… Sur le quai de gare, sa main glisse le long de ma colonne, et vient se poser sur mon cul. Je le tends légèrement… Monsieur me sourit et je lis dans son regard : « Tu ne perds rien pour attendre… ». Ce soir je vais y goûter c'est sûr… huuummm…
Nous montons dans le train et nous installons face à face. J'écarte mes cuisses face à Lui, il sourit… Lui seul sent mon odeur de chienne en chaleur… La personne à côté de moi est gênée. Je jette un regard espiègle à Monsieur et lui fait un clin d'œil en écartant davantage mes cuisses… Monsieur rit et se penche vers moi. En déposant un baiser sur ma joue il me dit « Très bien ma petite salope… ». Je souris en guise de remerciement… J'ai la chatte en feu, je voudrais qu'Il me doigte là à cet instant… Il lit dans mes yeux combien je brûle de désir, et vient glisser sa main entre mes cuisses. Ma voisine outrée se lève et s'en va plus loin. Mais le voisin de Monsieur regarde du coin de l'œil… Je suis sûre que ça l’excite… J'aime que Monsieur soit fier de sa salope.
Nous arrivons au bureau et là nous redevenons nous... enfin, les autres nous…
La journée se déroule, nous nous croisons à plusieurs reprises dans le couloir. Personne ici ne sait ce que nous sommes l'un pour l'autre et l'une pour l'autre. Certains suspectent que nous ayons une relation… S'ils en savaient la nature ! Quand je croise Monsieur, son regard s'anime d'un désir de me plaquer au mur, remonter ma jupe et me fouiller, ou me pénétrer, là où que ce soit dans ces couloirs, dans n'importe quelle pièce… Je le lis si bien dans ses yeux clairs traversés par ces éclairs de noirceur… J'ai moi l'envie d'être traitée de ces petits noms qui ne sont que beaux parce que ce sont ceux qu'Il aime utiliser pour me définir : salope, catin, pute, chienne… Hummm ces mots qui m'excitent…
La fin de journée approche. Monsieur me voit et me fais signe de venir dans son bureau. Je m'empresse de le rejoindre. Une fois la porte refermée, instinctivement je baisse les yeux et mets mes mains dans le dos. Il me dit d'approcher, je m'exécute. Puis, il remonte mon haut jusqu'à faire apparaître ma poitrine. Il glisse dans mon soutien gorge un petit bout de papier en me disant : « Voici tes instructions pour ce soir. Tu ne les liras qu'une fois dans le train. Rentres à la maison, prépares toi et attends que je vienne te chercher. Est-ce clair ma catin ? », je réponds « Oui Monsieur… ». Il sait qu'à ce moment mon esprit entre en ébullition suivi de tout mon corps… Il sourit et me dépose un baiser sur la joue en me tenant par la nuque : « Vas maintenant et sois prête à 20h00 pile… ». Il me donne une tape sur le cul pour me faire comprendre que je peux disposer…
Je sors du bureau le sourire aux lèvres et ma chatte bouillante, impatiente de lire ses instructions…
Me voilà dans le train. Je sens ma chatte couler. Je vais me placer entre 2 wagons et plonge ma main dans mon décolleté afin d'y récupérer le petit bout de papier qui a déclenché en moi mes pulsions de chienne… Je sens l'excitation s'accentuer à mesure que je le déplie… Je lis : « Instructions à ma salope : en rentrant tu passeras par l'épicerie au coin de la rue et y récupèreras un colis à ton nom. Tu ne l’ouvriras qu'une fois à la maison, que tu auras pris ta douche et tu resteras nue pour procéder à son ouverture. Tu découvriras la suite des instructions à l'intérieur du colis… A ce soir ma petite salope… Ton Dom. ». J'ai hâte de rentrer… Entre temps, Monsieur m'a envoyé un sms : « Je sais que tu te tortilles et que tu mouilles ma petite salope… Sois prête surtout… ». Il me connaît si bien…
J'arrive enfin à l'épicerie. Je salue et donne mon nom afin de pouvoir récupérer mon colis. Là on me répond qu'il n'y a rien ! Panique ! Je leur demande de bien vérifier et on me répond la même chose. Je prends mon téléphone pour écrire à Monsieur quand un sms apparaît : « Ne t'inquiètes pas tu es en avance… ». Soudain, un jeune homme entre dans l'épicerie et m'aborde :
- Mademoiselle A ?
- Oui c'est bien moi…
- Voici pour vous, dit il en me tendant un colis.
- Merci, dis-je surprise.
Il repart. Je reste quelques secondes immobile. Puis remercie et salue l'épicier avant de quitter les lieux. Je presse le pas pour rentrer. Monsieur m'écrit : « Respire et prends ton temps… ». Je ralentis et rentre à la maison.
Une fois arrivée, je pose le colis sur le lit, me déshabille tout en le regardant… Une sonnerie de téléphone interrompt ma rêverie, c'est Monsieur. Je décroche et n'entends que cette phrase : « N'y pense même pas… ». Je raccroche et vais prendre ma douche…"
7 people like this.
Line
Vivement la suite Lagerta.... ;)
tendre_coeur
Je le relis avec plaisir
swanny33
Hummm ! Moi aussi j'avoue, je relis ce texte avec plaisir. C'est si bien décrit que l'on s'imagine très bien à la place de Mademoiselle A ! Belle journée Lagerta , et oui , LA SUITE .... LA SUITE ! Sourire
Lagerta
Patience pour la suite...
ZarathoustraDom
Hmmm, compte tenu du titre, elle n'est pas au bout de ses surprises ! (et nous non plus !) sourire...
Lagerta
Oui je crois aussi fort probablement... !!! :)
La qualité de la rédaction attise vraiment l'envie de savoir la suite... J'en salive d'avance...!
Lagerta
Merci Masque_gris :)