29/07/2018 par
La P’tite Fille et le Serpent -
Si je me souviens, c’est à côté de la chapelle. Non. C’est derrière la chapelle, voilà. Je tourne après le houx et il faut que j’aille jusqu’au vieux chêne. Qu’est ce qu’il est grand ! Une copine m’a dit que la nuit, quand la première étoile arrive, des lutins viennent boire le truc, la sève du grand chêne. Un jour on a joué à côté et un vieux bizarre nous a dit qu’on devait pas y revenir. Je crois qu’il était un peu fou. Ça y est, c’est là, j’espère qu’il sera à notre rendez-vous, il m’a promis.
J’ai mis ma plus jolie robe, la bleue, et les souliers blancs que Maman m’a achetés. C’est génial ! Je suis comme une princesse qui attend son prince charmant ! J’ai amené Lolie pour qu’elle le voie. Maman, elle a peur que je l’amène avec moi parce que Lolie, c’est une poupée fragile. Mais je fais attention. Maman, elle a peur pour moi aussi, mais je fais attention ! Je suis son « petit cœur », son « petit amour », sa petite Eléna chérie… Moi aussi j’ai peur pour elle quand elle va au boulot, si elle se faisait manger par un dinosaure, tout gros et tout vert comme à la télé ! Moi j’ai six ans.
Ça froisse dans les feuilles, il fait chaud mais ici y’a de l’ombre, il va arriver. Il s’arrête, je l’entends, et il renifle pour savoir si c’est moi. Il vient. Il me fait un sourire, lui j’ai pas peur pour lui. Il est comme un mini dinosaure, et il sait comment se défendre contre les mamans-oiseau. J’ai vu un dessin de lui dans mon alphabet, c’est un « serpent ». Il est grand comme ça au moins ! Pareil qu’à la télé ! Et il habite derrière chez moi, dans sa petite maison avec sa maman, c’est un bébé serpent. Il me fait rire, il me fait des léchouilles dans le cou, il s’accroche à mes poignets, il est drôle ! Il a une p’tite tête toute plate, je veux l’appeler « Tête Plate ». On pourrait habiter ensemble quand on sera grands. Pour l’instant c’est mon ami caché et je lui raconte tous mes secrets, quand mes copines me font la tête, tout. On s’aime bien tous les deux. Hier je lui ai offert ma belle chaise de Barbie rose pour qu’il la mette dans sa chambre. On a bien joué avec ! Je crois que Tête Plate est propre aujourd’hui, il brille vraiment ! Sa maman lui a peut-être donné son bain. Il est tout vert avec des taches marrons et jaunes, et il est tout doux comme un poisson, tout beau comme Lolie !
Il sent Lolie parce qu’il la connaît pas encore, il sent ses cheveux, ses mains. Oh ! Il sent son zizi ! Il sent ses pieds, c’est rigolo ! Ils deviennent copains ensemble et Tête Plate fait plein de câlins à Lolie. C’est marrant, là on rirait qu’ils parlent ! Tête Plate dirait « Oh que vous êtes jolie mademoiselle Lolie la poupée ! Vous avez de beaux yeux et des jolis habits ! » et Lolie, elle, dirait « Monsieur Tête Plate bonjour ! Vous voulez venir goûter dans ma maison ? », et Tête Plate dirait « Non je peux pas mademoiselle Lolie, ma maman m’a préparé une souris vivante pour le goûter. » et là, Lolie dirait « Ah bon ? Tant pis, la prochaine fois ! ».
Comment on cueille les souris ? Euh je veux dire, comment on les attrape ? J’en ai vue une sur la terrasse, elle est toute grise, c’est mimi ! J’ai pris mon filet pour quand on est à la mer, mon filet pour pêcher des crevettes et les algues aussi. Tais-toi Lolie maintenant, il faut pas faire de bruit sinon la souris, elle va partir. Alors je fais pas de bruit, elle m’a pas vue et… hop ! C’est super facile en fait ! Mais elle se retourne et elle veut manger mon doigt ! Elle est pas belle. De toute manière je m’en fiche parce que Tête Plate va la manger. Et toc ! C’est bien fait pour elle, elle est méchante !
Je sais pas si vous avez déjà vu un serpent quand il mange une souris, moi j’aime bien, c’est joli. Waouh ! Tête Plate c’est un magicien comme à la télé : il avale la souris méchante et il prend la forme de la souris. Oh ! Non en fait il ressemble à Coyote dans « Ça cartoon », quand Coyote avale une pierre à cause de Bip Bip et qu’il prend la forme de la pierre. Après Tête Plate va se reposer un peu, ça s’appelle la « digestion », c’est la maîtresse qui nous l’a dit. C’est pour qu’après il fasse caca, Tête Plate. Elle a aussi dit que les serpents aiment bien manger des petits œufs d’oiseau. On appelle ça « gober un œuf ».
Maman m’a dit que c’était dangereux de grimper sur un arbre. Moi je pense que c’est pas dangereux si je suis accompagnée de mon chat Timon , parce qu’il est noir et blanc, qu’il est gros et qu’il fait peur à tous les autres chats. Il grimpe avant moi parce qu’il veut m’aider. Je crois qu’il sait où sont les oiseaux. Ah ben oui ! Ils sont là ! « Hé Timon arrête de les taper ! Ils sont jolis ! De toute façon on est là que pour les œufs. » c‘est comme pour les œufs de poule chez ma tata. La maman oiseau est un peu triste je croie, parce qu’elle crie. « Bon, allez, on descend maintenant, j’ai les œufs dans la poche. » Pfff Timon est embêtant, il miaule, il a peur de descendre. «  Bon ben je te prends dans mes bras. Hé non ! Arrête de bouger ! Mais qu’est ce que tu fais ? Arrête les œufs vont tomber ! Tant pis je te lâche, tu m’embêtes. T’es vraiment nul, tu sais même pas tomber ! Regarde, maintenant t’as une branche dans le ventre. Bien fait ! T’avais pas qu’à m’embêter, et pis en plus t’étais trop gros ! »
Tête Plate aime bien les œufs. C’est comme la maîtresse avait dit ! D’ailleurs Maman m’a dit que la maîtresse a toujours raison et qu’il faut l’écouter et toujours être sage. Tête Plate fait comme avec la souris, il prend la forme des œufs, c’est rigolo ! Il me raconte sa journée. D’abord il s’est réveillé et il a mangé. Il mange pas du pain-beurre comme moi, il mange une mini-souris. Après il va se promener avec sa maman sous les feuilles. « Y’a une école pour les bébés serpents ? », « Non, nos mamans nous disent tout sur tout. » Il a joué à côté du grand chêne et il l’a trouvé beau, comme moi ! « Est-ce que tu as déjà vu les lutins du grand chêne ? », « Non mais ma maman m’a raconté. La nuit, quand la première étoile s’allume, les lutins viennent et boivent les racines du chêne. » Lui aussi il a entendu l’histoire des lutins, alors je crois que c’est vrai. Tête Plate, il me ressemble, il est comme moi. C’est un bébé mais il pleure pas, parce que Mathieu, mon p’tit frère, lui il pleure. Maman dit qu’il « fait ses dents ». Peut-être qu’il a des petits bonhommes dans le ventre, comme à la télé. Et les bonhommes, on dirait qu’ils ont des marteaux et qu’ils font des dents, et après ils lui mettent les dents dans la bouche. Je le dis à Tête Plate et il trouve ça rigolo. Je lui raconte ce que j’ai fait à l’école. Je lui dit qu’on a mis plein de souris dans un « araqum », ou un « aquarum », je sais plus. La maîtresse veut qu’on s’en occupe, elle nous a appris comment faire et elle a fait des photos. J’ai une idée ! « Demain Tête Plate, je te donnerai une souris de l’école. Mais chut… sinon la maîtresse va me gronder… »
En fait c’est facile je pense : je vais chercher Lolie dans la classe et je cache la grosse souris dans ma boite à goûter. Oh elle va tout manger ! C’est pas grave, elle sera plus grosse pour Tête Plate, ça sera bien, il doit avoir faim. D’ailleurs le voilà, il savait que je viendrais. Il me fait plein de bisous dans le cou pour me remercier, maintenant il est grand ! Je pense que c’est un peu grâce à moi, je lui ai donné des souris et des œufs. On parle un peu, comme toutes les fois, et il me demande de lui dire comment est ma famille. Je lui dis que j’ai une maman gentille, qui fait des bons gâteaux, un papa qui est beau et qui me raconte des histoires de princesses, et un petit frère tout mimi mais qui pleure beaucoup. Tête Plate me dit qu’il voudrait voir ma famille. Moi je lui dis que ma maman sera pas d’accord, elle m’a déjà grondée à cause de ce méchant Timon. Alors il dit qu’il voudrait voir Mathieu, et je lui dis qu’une prochaine fois, mais qu’il faudra attendre que Mathieu ait fini sa sieste et qu’il ait bu son biberon. Il dit qu’il est d’accord. Je pars, on se verra demain, j’aurai une souris.
Maintenant c’est tous les jours comme ça. Je viens, je lui donne une souris, on voit la souris dans son ventre, il devient très gros et très grand, et on parle. On rigole bien, on fait des bêtises… Il s’enroule sur mon cou parfois, et c’est rigolo. Je courre à côté des arbres, le vent ça nous fait rire ! Je lui dis quand même « La maîtresse nous a dit que quelqu’un a pris des souris, et que c’est très méchant. Elle a demandé si c’est nous les enfants, et on a dit que non. Parce que là c’est pas grave si je dis un mensonge Tête Plate, c’est parce que je t’aime ! » Il me dit que lui aussi et qu’on est amis pour tout le temps, et qu’il aime bien les souris de l’école. C’est bien, il en aura d’autres !
Aujourd’hui j’ai décidé d’amener Mathieu, Tête Plate sera content. J’ai une souris et j’ai plein de trucs à raconter. Monsieur le serpent n’est pas encore là, j’attends et Mathieu joue avec Lolie. Il arrive, il sent mais je crois qu’il a peur parce qu’il connaît pas Mathieu. Ah, enfin ! Il me montre sa tête plate, Tête Plate. Il vient me faire un bisou, et puis un bisou à Lolie, et Mathieu, hé ben il va pas le voir. Il mange la souris et on voit la souris dans son ventre. Après il se repose comme un serpent : il fait une petite sieste. Mathieu commence à pleurer parce qu’il a mangé de la terre. Manger de la terre c’est pas bon. Tête Plate est réveillé, il est tout bizarre, et il se glisse vers Mathieu. Il regarde Mathieu et Mathieu pleure, braille. J’aime Tête Plate parce qu’il fait des câlins aux gens qui ont du chagrin. Il fait un câlin sur le cou de Mathieu, et Mathieu, pouf, comme ça tout de suite, se calme. Tête Plate sera un papa gentil quand il aura des bébés. Il fait un très long bisou à Mathieu qui commence à faire dodo. Je sers Tête Plate dans mes bras, c’est mon ami. Mathieu dort en nous regardant et il est bleu comme le ciel. C’est rigolo ! Je vais encore parler avec Tête Plate, après je vais réveiller mon p’tit frère pour rentrer voir Maman. Je dis à Tête Plate que j’ai fait plein de choses à l’école et qu’en plus on a appris une chanson. « Tu veux l’entendre ? », « Oui je veux bien. ». Il m’écoute.
« Voilà la chanson :
Ainsi font, font, font,
Les petites marionnettes,
Ainsi font, font, font,
Trois p’tits tours et puis s’en vont… »
- Fin -
Publié dans: Pratiques BDSM
K
Un petit délice
Top