Par : le 18/03/19
Mercredi 2 janvier 2008... il fait gris sur Bordeaux.. froid... Humide... Je décide d'aller me mettre au chaud. direction "Le Ferrere". Sauna sur Bordeaux à qui je rend visite de temps en temps. Cet après-midi il y beaucoup de mâle.. des vieux-vicieux-pervers (comme je les aime)... Après une petite séance sauna je me décide pour le hammam... 4 hommes s'activent dans un coin. Dans la vapeur on ne distingue que des formes. je m'étends un peu à l'écart du groupe. Très vite je sens une main se pose...
20 vues 1 like
Par : le 18/03/19
Nous étions tellement en phase Nous étions tellement dans l'attente Une relation bdsm suivie Une relation de couple uni Malgré la distance Malgré ma vie de libertine Mais la magie n'a pas opérée Et nous avons dû nous séparer Sachez que j'ai aimé chacune de vos fessées Aussi dures et douloureuses furent elles Chacune de vos claques sur vos lèvres Aussi mâchée que ma tendre chaire fût Vos doux baisers dans un souffle de désir Votre main sur mon collier La laisse tirée Vos mains d...
82 vues 2 likes
Par : le 18/03/19
Je connais mes devoirs de soumise. J’ai fauté et mon Maître a décidé de m’infliger une punition . Il m’envoie chez Maître Dionysos ,il arrivera plus tard. Je me présente a son domicile qui sera le théâtre de ma sanction. Maitre Dionysos me fait entrer ,il va se charger de me préparer pour l’arrivée de mon exécuteur. Il me dit de me dénuder puis place des bracelets de cuir sur mes poignets et mes chevilles et m’installe dans la pièce principale, en tailleur sur le carrelage froid. Il me fix...
40 vues 2 likes
Par : le 18/03/19
Elle est le symbole, la justification, l’instrument de ton pouvoir Elle est ta virilité triomphante Elle est l’épée qui m’a conquise Elle est le sceptre de ta royauté Je suis accro à ta queue Je vénère ta queue Tout ce qui en sort est sacré Mon corps est le violon dont elle est l'archet et toi le virtuose Merci de l'offrir à mon adoration
49 vues 0 likes
Par : le 18/03/19
Je m'appelle Saskia, 28 ans, mariée à Paul depuis 3 ans, sans enfant. Paul est un mari aimant, réservé, n'aimant pas se mettre en avant lors de discussions en famille ou entre amis. Je l'aime parce qu'il dégage une sérénité naturelle, il est plutôt bel homme, grand, athlétique, un visage doux, des yeux d'un brun profond et...malicieux. Il est d'une confiance absolue et d'une rare gentillesse. Mais pas très imaginatif au lit ! N'empêche j'en suis tombée amoureuse et je l'aime d'un amour sincè...
17 vues 0 likes
Par : le 18/03/19
C'était dans une fête des écoles, des mamans que je connais, des mamans plus proches, plus ou moins proche de ma femme. On plaisante, on se chambre gentiment. A un moment j'ai soutenu que l'institutrice (pardon la professeur des écoles) avait demandé sa mutation. J'ai insisté face à deux mamans. Bon j'avais tort. Je me suis excusé platement puis Sandrine que je connais depuis quelques années lance "et voilà ça lance des rumeurs sans aucune certitudes. Une bonne fessée tu réfléchirais avant de pa...
52 vues 3 likes
Par : le 18/03/19
La voici. Première soirée de soumise. Mon Dom m’a demandé de porter pour l’occasion une petite robe noire sexy mais plutôt habillée, au décolleté carré généreux, croisée dans le dos, des escarpins noirs simples et un soutien gorge en dentelle noir, des bas noirs. Des perles blanches aux oreilles et un bracelet fin au poignet. Je me sens féminine, je devrais être à l’aise dans cette robe que j’adore, mais je suis terriblement stressée. Je ne sais pas ce qui va se passer. Mon Dom m’a expliqué l...
67 vues 6 likes
Par : le 18/03/19
Aujourd’hui il me reçoit chez lui. Il sent que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Moi de nature calme, il sent bien que je suis un peu trop enlevée pour ne rien lui cacher. Il me questionne du regard, sourit, amusé mais il se garde bien de me demander quoi que ce soit. Il s’agenouille et attend patiemment mes instructions. Un baiser dans le cou et je le laisse ainsi, sans ordre particulier. J’aime ce petit instant où il ne sait pas s’il doit me suivre, si la séance est réellement commen...
66 vues 3 likes
Par : le 18/03/19
Qu’il m’est difficile aujourd’hui de me définir précisément par rapport à cet univers BDSM qui nous rassemble ici...Encore plus par rapport à mon handicap, de nature psychique, qui me rend très angoissé. Actuellement, je souffre à l’idée d’avoir une vie, une occupation du temps qui se retrouveraient encadrées si j’avais une Maîtresse, voire un Maître. C’est surtout cela qui me pose problème bien au delà des pratiques physiques liées à une soumission que j’imagine avant tout virtuelle. Je me heur...
15 vues 0 likes
Par : le 18/03/19
Jenny vient de se faire violer sur le capot de sa voiture de police flambant neuve, par Skhor, le viking des quartiers nord. Personne n'est venu lui porter secours. Cet animal lui a perforé le cul avec son manche de pioche. C'est pas un sexe qu'il a ce fou furieux mais un marteau piqueur. Son cul saigne, le sperme coule le long de ses jambes. Elle tremble. C'est con, mais elle vient de jouir a répétition. Ce fou de skhor qui la pilonnait encore et encore. Au début, elle hurlait de douleur. C’éta...
34 vues 0 likes
Par : le 10/03/19
Oliveira glissait entre les mains de Malko comme une anguille qui se serait égarée dans un aquarium de Miss Dior... Le lourd vin chilien avait déchaîné chez elle une folie érotique communicative. Mais pour une raison incompréhensible, elle se refusait à lui, se contentant de caresses sophistiquées, allant de la fellation passionnée à l'usage extrêmement spécial de ses cils. Tout-à-coup, elle l'abandonna, allongé sur la moquette, pour farfouiller dans le tiroir de sa table de nuit. Il devinait...
26 vues 3 likes
Par : le 09/03/19
Et Il murmura : "De mémoire, vous m'avez tendu en premier votre main, petite chose. Vous l'avez même ouverte pleine d'hésitation, tremblante au contact. Suintant l'habitude de se retirer au goût du sel de la peur. Une vilaine odeur de proie blessée, dont l'orbite n'est plus que comblée du blanc de la fuite de son prédateur. C'était les premiers indices d'une certaine négligence. Vous étiez étalée, paralysée au contact, incapable de franchir la porte qu'on vous avait ouverte. La mienne é...
66 vues 2 likes