Bonjour,
J'ai 27 ans et m'intéresse au BDSM depuis mes 21-22 ans. J'y ai été initié lors d'une première relation, cela m'avait intéressé mais aussi refroidi. Ma partenaire voulait aller beaucoup plus loin que moi (jusqu'à la servitude complète, qui ne m'intéresse pas), et de toute façon notre relation n'a pas survécu à mon déménagement pour étudier à l'étranger.
J'ai ensuite eu une autre relation que je qualifierais de kinky ou BDSM léger pendant plusieurs mois. C'était intense et depuis lors je suis sûr que cela fait partie de moi. Mais pendant un moment j'associais aussi le côté sauvage, violent, inégal, "sadique" (bien que le sadisme à proprement parler n'ait pas sa place dans le BDSM), à quelque chose de sale, de mal ou en tout cas allant à l'encontre de mes valeurs.
J'ai récemment compris qu'au contraire, c'étaient ou pouvaient être des expressions d'amour. C'est un blocage que j'avais besoin de lever pour me lancer pleinement dans cet univers, et je suis maintenant heureux d'avoir intégré cette partie de ma personnalité et enthousiaste à l'idée de l'expérimenter pleinement.
Le développement personnel (introspection, méditation, travail sur l'empathie, etc) est important pour moi et c'est dans ce contexte que je conçois la sexualité, a fortiori en ce qui concerne le BDSM et ses particularités (notamment ses besoins plus élevés en communication, attention portée à l'autre et contrôle de soi). C'est un lieu parfait pour développer la connexion, la vulnérabilité et la relation à l'autre.
Ma vision du BDSM est cantonnée à des jeux sexuels, une relation totalement DS ne m'intéresse pas.
Je suis donc ravi d'avoir découvert et d'intégrer cette communauté.
Au plaisir d'échanger avec vous :)
(bien que le sadisme à proprement parler n'ait pas sa place dans le BDSM),
Bonsoir,
Bienvenu parmi nous
BDSM = Bondage, Domination, Soumission, Sado-masochisme
Sado = sadisme et il faut bien des sadiques pour contenter les masochistes
Ceci étant je ne vous importunerai pas davantage vu que, étant sadique je n'ai pas ma place ici... (sourire s...arcastique)
Bonne continuation
Smement
Mse Samantha
2 ont aimé
et  aiment ça.
Bonsoir,
Ce que j'ai écrit aurait demandé davantage de détails. Je parlais ici de sadisme au sens psychologique (et non courant) du terme. Dans ce cas, le sadisme est notamment caractérisé par une volonté de dépasser les limites, de faire souffrir contre la volonté de l'autre.
Le consentement est dans ce cas une limite à franchir et non à respecter, alors que le "sadique" du BDSM les respecte.
Mais non sommes bien d'accord sur le fait qu'il faille bien des personnes pour infliger punitions et douleur aux masochistes... Sinon ce serait bien ennuyeux !
Comme MseSamantha, je me demandais ce que vouliez dire sur le sadisme : merci pour vos précisions
Exercer des actes sadiques CONTRE la volonté d'une personne soumise, s'apparenterait alors à de la torture et je ne vois pas bcp de monde ici, prônant ça et heureusement !!
Bienvenue à vous et merci pour votre présentation aussi bien détaillée
Au plaisir de vous lire
1 ont aimé
 aime(nt) ça.
Top
Page generated in 0.333 seconds with 26 queries and GZIP enabled on 195.154.53.235.