Déplacer pour recadrer votre photo

Dominotaure

Homme Dominateur. Vit à Bruxelles, Belgique. 59 ans. est célibataire.
La rubrique "Articles" regroupe vos histoires BDSM, vos confessions érotiques, vos partages d'expériences SM. Vos publications sur cette sortie de blog collectif peuvent aborder autant les sujets de la soumission, de la domination, du sado-masochisme, de fétichisme, de manière très générale ou en se contentrant très précisément sur certaines des pratiques quu vous connaissez en tant que dominatrice/dominateur ou soumise/soumis. Partager vos récits BDSM, vécus ou fantames est un moyen de partager vos pratiques et envies et à ce titre peut être un excellent moyen de trouver sur le site des partenaires dans vos lecteurs/lectrices. Nous vous rappelons que les histoires et confessions doivent être des écrits personnels. Il est interdit de copier/coller des articles sur d'autres sites pour se les approprier.
Par : le 28/08/23
Bonjour á toutes et tous en ce lieu, Il y a bien longtemps que je n'avais rien publié ici ... Pourtant aujourd'hui, j'ai décidé de le faire, car je pense que c'est important pour moi,ou que cela puisse servir aussi à d'autres ? Je suis actif sur ce site depuis quelques années, je n'ai fait que très peu, mais qualitativement quelques très belles rencontres grâce à ce site. Avec le temps, j'ai construit aussi quelques amitiés solides, notamment avec une soumise que j'ai soutenue parfois dans des moments difficiles, à qui j'ai prodigué quelques conseils avisés sur base de mon expérience de vie, liés au bdsm parfois, mais aussi des conseils liés à des choix de vie ou face à des problèmes d'ordre personnel. J'étais devenu en quelque sorte son guide, son mentor. J'ai toujours été d'une grande bienveillance avec cette soumise, elle aurait d'ailleurs pu devenir "ma soumise" car cela aurait été possible, mais les circonstances en ont décidé autrement. Elle a rencontré un Dom en dehors de ce site je pense, jusque là, pas de problème. Elle me parlait parfois de sa relation avec lui et je l'ai encouragée à s'investir dans cette relation. Il y a eu beaucoup d'échanges entre nous, des échanges de lectures partagées, sur des sujets liés au bdsm, certes, mais pas que ... Ceci a duré probablement près de 2 ans et demi. Très récemment, qu'elle ne fut pas ma surprise de voir qu'elle m'avait supprimé de ses rares amis, et accessoirement changé de pseudo ! Ce qui m'a choqué, n'est pas tant qu'elle m'ait supprimé de ses amis sur ce site, mais qu'elle n'ai pas pris la peine de me prévenir qu'elle allait le faire. Il me semble que si un Dom avait une relation privilégiée avec une soumise, cela mérite le respect, mais aussi que si cette relation préexistait à l'arrivée d'un autre Dom dans sa vie, ce Dom garde aussi  des droits qui préexistaient sur lesquels le nouveau Dom ne devrait pas avoir de droit de regard ou d'ingérence? Cette vision est très personelle et peut-être ne serez-vous pas d'accord avec ce point de vue, mais je ne pense pas qu'un nouveau Dom ait le droit de demander à une soumise de couper les ponts avec un Dom si celui-ci était là avant lui et que la soumise souhaite garder un contact avec ce Dom quelle qu'en soit la raison. Sinon l'on pourrait associer le nouveau Dom a un profil de pervers narcissique que l'on retrouve chez des personnes qui veulent couper des personnes influençables psychologiquement ou sous emprise en leur interdisant d'avoir des contacts avec des ami(e)s ou des personnes qui leur font du bien ou leur apportent du positif dans leur vie ? Quoi qu'il en soit, je n'en veux point à cette soumise et je resterai toujours son Archange, prêt à intervenir lorsqu'elle en aura besoin car lorsque j'accorde mon amitié, celle-ci est indéfectible et je ne la remet en cause que si les circonstances devaient le justifier, ce qui n'est pas le cas pour moi ici, car je suis convaincu que cette décision n'est pas venue de la soumise. Je serais intéressé d'entendre les points de vue de Doms, Dominas, soumises et soumis sur ce sujet ... Libre à vous de laisser un commentaire ou de participer au sondage que j'ai créé sur ce thème  Dominotaure 
261 vues 3 aime
Par : le 04/03/20
De retour chez elle après avoir terminé sa journée de travail, elle jette négligemment son sac sur la méridienne du salon, allume la télé et choisit rapidement un album sur le podcast avec son smartphone, elle sait qu’il lui reste peu de temps pour se préparer, direction salle de bain pour d’abord prendre une douche. Sa petite robe bleue glisse à même le sol suivie par le petit ensemble Aubade qu’elle avait acheté en soldes la semaine passée. Elle fait glisser son tampon hors de son vagin pour le jeter machinalement dans la petite poubelle de la salle de bain. La lingerie a toujours été son petit péché mignon, elle ne les compte plus ses dessous depuis longtemps, mais tout est rangé avec soin dans les deux commodes de son dressing qu’elle a dédiées à cette petite passion intime. Dans la première se trouve les ensembles, dans la seconde les soutiens-gorge et les dessous chaque fois classés par couleurs, de façon à pouvoir les assortir au gré de sa fantaisie et de son humeur. Hell’s Bell d’AC/DC résonne dans son appartement, elle n’était même pas née lorsque ce morceau a été écrit, mais elle a toujours aimé écouter ce genre de musique avant de se rendre à l’un de ses « rendez-vous » … ça la change de la soirée de sa petite vie « vanille » qu’elle a passée avec quelques une de ses amies hier soir dans ce restaurant vietnamien qui fait partie de ses petites cantines favorites, elle y repense pendant que l’eau glacée de la douche coule sur son corps … elle n’oserait pas prendre une douche chaude en pareille circonstances, car elle veut se sentir prête à affronter tout ce qui pourrait lui arriver dans les prochaines heures, comme à chaque fois, elle sait déjà que ce sera intense, son Maître ne lui a donné que très peu d’indications. Elle passe rapidement une serviette pour se sécher, vérifie que ses ongles sont toujours impeccables avant de se brosser les dents. Elle remet ses petites boucles d’oreilles dorées, pour ce soir, elle a choisi un bijou très simple orné d’un saphir bleu aqua pour son nombril et va chercher le petit écrin en velours noir qui contient les piercings en or qui orneront ses tétons dans quelques instant et que son Maître lui avait offert après l’avoir fait piercée en sa compagnie … l’une de ses premières épreuves. Un magnifique modèle en or massif orné de serpents. Ensuite, elle met son pied gauche pour relever sa jambe sur le petit tabouret et introduit ses boules de Geisha qu’elle a légèrement enduites d’un gel intime en écartant doucement les lèvres de son vagin, elle a toujours apprécié la symbolique particulière de cet accessoire ancestral et son côté particulièrement érotique. Après, elle essuie délicatement l’entrée de son vagin avec une lingette intime qui rejoint le tampon qui se trouvait déjà dans la poubelle dont le clapet se referme dans un claquement sec. Heureusement elle n’a pas ses règles pour l’instant. Elle remet rapidement son petit ensemble Aubade, ajuste une des bretelles de son soutien-gorge blanc cassé et sourit en se regardant dans la glace, tout en se faisant la réflexion que de toute façon, ça ne sert pas à grand-chose vu que dans peu de temps, elle sera nue dans un endroit qu’elle ne connait pas encore, livrée à la merci du bon vouloir de son Maître. Personne autour d’elle ne pourrait imaginer la double-vie de cette jeune femme moderne, proches, amis, amies ou ses collègues qui l’adorent et encore moins ce voisin qui la reluque souvent avec un regard lubrique lorsqu’il la croise « par hasard » sur le pas de la porte … s’il savait … mais elle ne sera jamais à lui, il est bien trop fade. Elle lève les bras au ciel et la petite robe bleu foncé qui lui arrive juste au-dessus du genou et met en valeur sa taille fine se retrouve sur elle comme si elle ne l’avait jamais quittée. Dernier détail d’importance, elle ajuste avec soin son collier de jour autour de son fin cou de déesse. Elle ne va plus tarder à se mettre en route pour rejoindre ce monde parallèle qu’elle côtoie depuis son adolescence qui la rend fière et lui donne confiance en elle. Peu de jeunes femmes soumises possèdent déjà une expérience comparable à la sienne à son âge, son Maître est fier d’elle, elle le sait, mais chaque séance est une remise en question lorsqu’elle doit affronter l’inconnu, sa plus grande crainte finalement serait de décevoir le Maître. Ce n’est pas arrivé souvent, mais elle sait que cette éventualité lui pend au nez à chaque fois … A suivre …
593 vues 6 aime
Par : le 29/02/20
Présent sur ce site depuis quelques temps et non dénué d’expérience, j’ai été frappé de voir le nombre de candidates soumises ou novices se présentant à moi en vue d’une soumission totale, qui au moment de franchir le pas se rétractent ou s’évanouissent dans leurs fantasmes. S’il est préférable de ne pas s’engager dans une voie qui pourrait s’avérer dangereuse, le fait de devoir sortir de sa zone de confort et de lâcher prise semble à certaines parfois plus effrayant que de s’engager dans une relation qui puisse apporter un enrichissement inestimable à celles qui acceptent d’entrer dans la soumission. La soumission est avant tout un art de vivre, et n’est certainement pas juste un « jeu » pour jouer à se faire peur comme certaines personnes l’envisagent parfois ici trop souvent … Et contrairement à ce que pourraient penser ces personnes, le rôle du Dominant n’est pas nécessairement le plus confortable car c’est lui et lui seul qui tient en mains l’issue heureuse ou malheureuse de la relation, rien n’empêche en effet une soumise d’arrêter la relation à tout moment, avec ou sans justification. Ne me faites pas non plus dire ce que je n’ai pas dit, car le rôle de soumise n’est pas nécessairement toujours des plus facile ou de tout repos … loin de là, mais une bonne soumise si elle se trouve dans les mains d’un bon Maître ne devrait jamais avoir à se poser la question de savoir si ce qui lui est demandé d’accomplir est bon ou pas pour elle. Pour autant qu’il lui soit encore seulement permis de penser d’ailleurs … Le Maître attend de la soumise qu’elle se surpasse certes, mais d’un autre côté il doit faire preuve d’une imagination sans limite, faire preuve de créativité en permanence pour éviter que la relation ne s’enlise dans la répétition des mêmes faits et gestes séances après séances et que la relation finisse par tourner en rond comme c’est trop souvent le cas dans une relation de couple « vanille » après quelques mois ou quelques années … Il y a autant de relations BDSM que de couples Dominant/soumise. La relation exclusive entre un Maître et sa soumise est d’ailleurs sans doute et de loin l’exercice le plus périlleux, car il faut pouvoir amener la soumise sur le chemin long et tortueux de l’esclavage qui est l’étape ultime d’appartenance que la soumise peut être amenée à réclamer un jour à son Maître, si celui-ci l’accepte et accède à cette demande. D’un autre côté, je peux parfaitement comprendre que certaines personnes puissent se contenter d’une relation BDSM plus ponctuelle, voire virtuelle qui leur donne l’occasion de vivre plus intensément et de s’évader d’un Monde devenu trop insignifiant. Je ne dénigre d’ailleurs pas du tout les relations virtuelles car l’aspect mental de la relation BDSM peut parfois aller bien au-delà de l’aspect physique de ce type de relation. Souvent, le côté obscur plus cérébral des femmes reste pour beaucoup de Maîtres un terrain d’exploration vierge et inexploré qui réserve son lot de surprises lorsqu’on commence à s’y aventurer. Cela demande beaucoup de subtilité, doit être manié avec précaution et n’est certainement pas destiné à tout le monde. La puissance du plaisir que cela peut procurer à une soumise peut s’avérer exponentielle et va bien au-delà de toutes les contraintes physiques que l’on pourrait imaginer … Soit, pour en revenir à mon sujet de départ, si j’ai écrit ce petit billet d’humeur, c’est avant tout pour bien faire comprendre qu’avant de venir sur ce site pour se présenter en tant que novice ou soumise, il est bon d’avoir réfléchi longuement avant de savoir quelles sont les limites que l’on s’est fixées, les pratiques que l’on souhaite découvrir ou auxquelles on souhaiterait s’adonner, si l’on est prête à être choisie par un Maître ou le choisir soi-même, quel type de relation on souhaite envisager. Cette liste n’est d’ailleurs pas exhaustive, mais ce préambule me parait indispensable pour être en mesure de choisir la meilleure voie possible et éviter de faire perdre leur temps à ceux qui sont pleinement engagés dans le BDSM. Je suis aussi parfaitement conscient qu’il est peu probable qu’une novice ou une soumise qui arriverait sur ce site commencerait par lire ce que je viens d’écrire ici, mais si vous êtes un Dominant rien ne vous empêche de transmettre ce message à celle qui se présenterait à vous et si vous êtes une soumise expérimentée ou non, ou une esclave vous pouvez toujours me faire part de votre approbation ou de vos remarques, car le but de cet exercice pour moi est avant tout d’ouvrir le débat sur le fait que tout le monde a effectivement le droit de débuter dans le BDSM, mais qu’il est tout de même indispensable d’avoir pris le temps de réfléchir un peu avant, sauf peut-être pour les personnes pour qui le BDSM reste une évidence qu’elles ont toujours eu en elles. Dominotaure A lire également et aussi
2.3000 vues 23 aime