Déplacer pour recadrer votre photo

Badbubby

homme soumis. Vit à Grenoble, Rhône-Alpes, France. 60 ans.
Extrait de son book
syvonbi
Bonjour , Wahouuuuu ,j'adore ton profil , et ton etat d'esprit , semblable au miens .Belles photos aussi , cher voisin .Ca donne envie de se rencontrer ...non? Kiss à bientôt ? Syvonbi
Soyez la première personne à aimer.
Badbubby
a partagé quelques photos
Badbubby
a partagé une photo
Je dors et tu entres sans faire de bruit. Tu m'as repéré la veille et m'a suivi avant d'entrer par effraction dans mon coin nuit. Tu me devines nu sous ce drap et veux me voir, sans me réveiller. Et avant de vouloir toujours plus, tu découvre d'abord mon épaule. Il te faudra te rendre à l'évidence quand, une fois que tu m'auras tout vu... tes autres envies ne pourront plus être assouvies discrètement. Tu devras m'attacher pour finir. Je me réveille bras et jambes suspendus et écartelés, dans une position humiliante qui te donne à voir, ou à prendre toutes les parties de mon corps... tu te sens , tu te découvre tout à coups, une dominatrice sadique qui veut me transformer malgré moi en "fille"... tu me prends en photo et me menace de l'envoyer à mes proches, à mon boulot si je n'obeissais pas. Tu joueras beaucoup avec mes tetons, en me reprochant la taille de mes seins... "je vais tirer dessus jusqu'à ce qu'ils deviennent ceux d'une fille", me dis tu et ajoute "Tu es désormais ma petite pute, et je vais transformer ton cul et ta bouche en chatte et pour ça je vais devoir t'apprendre à tout prendre". Après me les avoir dilaté, tu m'oblige à te lécher en plaquant ma tête entre tes jambes... entre tes fesses C'est au plus profond de toi que tu vas désormais chercher tout ton sadisme, le pire en toi, tes rêves les plus noirs pour me briser, m'humilier, m'effrayer, me dresser, me convaincre que tu as fait de moi une esclave sexuelle. Tu voudras aussi m'envelopper de tendresse et de bienveillance, avec le ton de tes insultes et mots crus... "tu es jolie ma petite chienne", diras tu en me caressant les cheveux que tu viens de presqu'arraché pour étouffer mes lèvres sur les tiennes plus du tout virginales. ... Tu ne t'arreteras que lorsque tu auras trouvé ma limite et ma première larme... Ton objectif étant de me faire vivre ce que je ne connais pas sans le vouloir forcément... ou sans faire la démarche car tout seul tu sais que je me trouverais tous les prétextes "honnêtes" pour ne pas être trop dénormalisé. Je me réveille haletant et endolori d'avoir trop durci... je veux te retrouver dans ce demi réveil et... ce sont des morceaux de vous toutes qui m'ont violé cette nuit, mais déjà je m'écroule, de concert avec ma queue, quand j'essaie de rendre hypothétique mais réel avec toute toi une de vous, ce fantasme onirique avec elle... toutes. Je ne bande plus mais te désire quand je te fantasme enfin assise sur le rebord de ta fenêtre me rêvant, un café chaud posé sur tes cuisses.
Tav
Bonjour Badbubby, vous aviez passé un post pour rechercher des personnes sur la région Grenobloise intéressé par les activités de bondage Shibari, avez-vous eu des réponses ?(a part la mienne ?) Merci d’avance pour votre re
Soyez la première personne à aimer.
Badbubby
a mis a jour sa propre photo de profil.
2 personnes aiment ça.
Badbubby
a mis à jour sa photo de couverture.
2 personnes aiment ça.
Badbubby
a mis à jour sa photo de couverture.
3 personnes aiment ça.
Badbubby
a mis a jour son propre profil.
Soyez la première personne à aimer.
Badbubby
Je n'ai absolument pas ce fantasme de violer, au contraire le fait de voir de la résistance même feinte, face à moi, aurait plutôt l'effet de me refroidir. Mais j'ai toujours eu le fantasme d'être attaché et qu'une femme s'approche pour me faire subir toutes ses douceurs. Ce fantasme a évolué avec les années et même si la contrainte par des liens est plus que jamais trés forte, elle s'est étoffée de liens aussi psychologiques et ce n'est plus seulement une femme qui remplit mes rêves mais parfois aussi un ou plusieurs hommes et ce n'est pas seulement de douceurs dont je suus en attente. Je vous avez ce fantasme de mener à bien ce rôle de violeur (et je le conçois sans jugement), il vous faudra trouver celle qui a comme moi le fantasme réel d'être violée... évidemment en suivant les règles d'un scénario libre mais bien circonscrit. Puisque vous obtez pour le rôle du dominant, il va sans dire que c'est à vous d'être à l'écoute des limites et des modalités que vous imposera votre soumise. Vous ne pourrez jouer que dans son fantasme avec les libertés qu'elle vous accordera... le mot de sécurité n'est pas une option négociable et n'oubliez jamais que le pouvoir est toujours aux main de la soumise puisque c'est elle qui accepte ou non le jeu.
Soyez la première personne à aimer.
Badbubby
Bonsoir Antoinette, La peur est un des stimilants excitatoire pour moi et vous dépassez la vision que j'en avais. Vous m'intriguez car, si je comprends en quoi le mot de sécurité peut être un lien trop fort entre la réalité et l'imaginaire que vous proposez, je ne vois pas comment vous pouvez insufler la peur sans mettre un tant soit peu en danger l'autre. D'autre part je vous ai dit que la peur était un élément excitant mais ne vois pas non plus comment, à lui seul, la peur peut amener à la jouissance et amener à un sentiment de sécurité. Je suis curieux avant tout et voudrais essayer de ressentir ce que vous décrivez là... en échangeant plus longuement, ou en expérimentant, si vous pensez que c'est mieux.
Voir les publications suivantes