04/09/2018 par
Roberta est une anglaise pure souche, rousse à lunettes, grande et athlétique, avec un sex appeal animal inexpliquable. Pour un homme, voir Roberta c'est entrer en erection. C'est comme cela. Là ou cette superbe rousse à lunettes, à yeux verts bleus dorés passe, les bites se dressent. Impossible de résister, mais pas touche, c'est la femelle, la soumise du chef du clan des "Redbastards", les pires brutes de Manchester. Et le chef de clan doit etre un viking croisé avec un visigoth, un vandale et un hun. bref que du lourd dans ses gènes pour terroriser son quartier, les keufs, et toutes les autres bandes.
Les "Redbastards" se sont fait virer de tous les stades, trop hooligans, trop porté sur la baston. Leur sport c'est la baston, pas taper dans un ballon.
Le chef de clan, bastardofbastards, c'est ainsi qu'il aime s'appeler, celui qui nique Roberta, et montre les dents quand on la reluque un peu trop, le chef du clan donc, le dominant de dominant, ne manque pas d'idées. Il a crée des paris clandestins mais....ouvert à tous, des paris internationnaux, montés avec d'autres clans comme eux, dans d'autres villes du vaste monde. Ils profitent de rencontres sportives entre villes ou nations pour s'inviter et monter des combats de streetboxing, des combats ou pas grand chose est interdit, à part manger son adversaire peut être. Bastardofbastards n'a eu aucun mal à monter son réseau et à se faire un fric fou. Il a préféré quitter les fumées noires de Manchester et s'installer avec son clan à Chypre où on lui fout une paix royale.
Roberta revient de la plage avec son monokini timbre poste et ses lourds seins en obus, tétons pointés. Diable qu'elle est belle. Son compagnon, croisement de toutes les races barbares de la terre ne peut résister en la voyant. Son pal se dresse. Roberta, sa soumise baisse les yeux. Il la saisit par les cheveux , la retourne et l'embroche d'un coup par le cul. Roberta à l'habitude de ce manche de pioche dans ses reins. Elle s'active et Bastardofbastards explose dans un cri de crocrodile géant coupant en deux un zébu dans une rivière.
-Demain nous partons pour Moscou. Veille à ce que tout soit prêt.
Roberta, en plus de se faire mettre, ést la secretaire idéale. Une bosseuse avec ses lunettes so sexy. Et tout est prêt.
A l'aeroport, vasily l'attend, dans le froid russe, une chapka sur la tête. Ce con bande déjà en voyant les longues jambes musclées de roberta. Il pense se la faire ce soir. C'est un des deals. Le clan vainqueur se tape la femme du chef du clan adverse. Bastardofbastards ne jette même pas un regard à la sublime eurasienne des russes qui sert de contrepartie. Roberta lui suffit, il offrira en pature la pouf des ruskoffs à ses hommes et femmes qui lui bouferont le cul et la chatte tout cru. il est sûr de gagner.
Les combats se déroulent dans la rue, dans une sombre banlieu de Moscou, où la police ne met plus les pieds et ou il faudrait utiliser la bombe H pour rétablir l'ordre par le néant. Mais comme tous les notables russes se défoulent en regardant ces combats illégaux et en parianteux même, ce n'était pas pret d'arriver.
Deux combats males, deux combats femelles, le tout en direct sur internet et des prises de paris dans un paradis fiscal. Cela pouvait charkler.
Le premier combat oppose la montagne de l'Oural au monster of London, un espèce de pachyderme sorti des égoux. Les russes menèrent vite un zéro. La montagne de l'oural était hors concours, un croisement entre une baleine du pôle nord et un mamouth de Sibérie.
Le deuxième combat tourna à l'avantage des anglais. Egalité.
Arriva les combats des femmes. Les anglaises ne firent qu'une bouchée des femmelettes russes dopées aux hormones males. Bastardofbastards avait gagné une fois de plus. Il se troncha Roberta et offrit l'eurasienne du clan adverse aux hommes et femmes de son clan. Les petites histoires bdsm, avec colliers, chaines, liens et fouets ce n'est rien à coté de ce que cette eurasienne superbe du subir ce soir là, en plus en direct sur internet, histoire de réjouir les parieurs. Après bière et vodka coulèrent à flots.
Roberta avait passé un sage tailleur de secretaire à lunettes. Vasily en bavait. Il grommelait: "la prochaine fois, la prochaine fois". Le monstre de Londres voulu se taper une dernière fois le cul de l'eurasienne. Il était temps de prendre l'avion pour Chypre. Sur son siège Roberta se laissa aller. Elle croisa les jambes et se fit jouir sans se toucher, juste en serrant ses cuisses.
Publié dans: Pratiques BDSM
Top
Page generated in 0.2047 seconds with 11 queries and GZIP enabled on 195.154.53.235.