A propos du groupe
Lotilia
Créateur

Histoires courtes portant sur le BDSM et le fétichisme

Gabriel
Pour moi un récit court ça ressemble à ça : Dans un monde parfait, tu finis de bronzer et je suis encore endormi après une sieste d'été lorsque tu te glisses contre moi dans une petite robe légère. Un baiser sur l'épaule, d'autres très légers sur ma poitrine et ta main qui les précède, douce et curieuse, repoussant les draps. Je ne me réveille vraiment que lorsque tu balances une jambe sur la mienne et que la pointe de ta langue suit la ligne entre mes lèvres. Je l'attrape et la mords doucement, je trouve qu'elle a un goût sucré qui me donne envie de plus, bien sûr. Un baiser lent et savoureux, juste au moment où tu confirmes qu'il fait trop chaud pour une sieste habillée. Tu glousses. Ta petite main me caresse, me rend vite dur et raide, et tu te places au-dessus de moi pour de bon. Tes jambes de chaque côté, tes hanches sur les miennes. Je ne cesse de t'embrasser, de te serrer dans mes bras, j'adore ton poids sur moi et ton corps de chatte avec ses courbes souples. Reposée sur ma poitrine, tu prends plaisir à rouler tes hanches sur ma queue qui ne pourrait déjà pas être plus dure. Je souris, je remonte le tissu pour caresser tes fesses et je réalise que tu ne portes rien sous ta robe. L'idée que j'aurais pu te renverser à tout moment de la journée pour révéler ton joli cul et te prendre fort m'excite beaucoup. Mais en ce moment, c'est toi qui as le dessus et qui te tortilles. Ton entrejambe nu qui me chevauche, qui écrase ma bite diligemment, langoureusement. J'adore sentir tes fesses se contracter sous mes mains, monter et descendre. Tu halètes déjà doucement, devenant de plus en plus mouillée sur moi, et je te trouve si belle et désirable comme ça, pendant que tu te fais plaisir en utilisant mon corps... - Je veux te voir jouir comme ça, je te murmure à l'oreille. - Oh, est-ce un défi ? - Dune certaine façon.. En tout cas, c'est ce que je veux, dis-je en te donnant une tape sur la fesse. Et j'ajoute : - Allez... le vrai défi serait de me faire jouir aussi, juste en bougeant d'avant en arrière. Tu ris un peu, presque à bout de souffle, et le rythme de tes hanches s'accélère, ton clitoris écrasé chauffant et pulsant contre mon sexe tendu. La pression de ta chatte contre ma bite devient plus intense, plus insistante. Chaque mouvement t'arrache un petit cri, chaque friction te rapproche du bord. Je sens ta chaleur envelopper mon membre et c'est exquis. Les muscles de tes cuisses se tendent, tes mains agrippent mes épaules pour donner plus de puissance à tes mouvements. Je te regarde, hypnotisé par la beauté de ton corps sur le mien, la sueur perlant entre tes seins, l'éclat de pur plaisir dans tes yeux mi-clos. Ta respiration est courte, rapide, et je sens ton excitation monter inexorablement. Tu sens mes doigts passer derrière, entre tes fesses, trouvant ton humidité aux lèvres de ton sexe et te caressant en tournant, presque entrant mais ne le faisant jamais. Je te murmure à l'oreille : - Tu peux le faire, allez... Une claque forte sur tes fesses. - Allez... Je te fesse encore, tu couvres ma bite de tes jus, exquise torture. Ta respiration s'accélère, et je sais que tu es proche. Très proche. "Jouis pour moi," dis-je d'une voix plus dure, un dernier encouragement. Soudain, tu arques le dos, tes gémissements deviennent plus forts, et je sens une contraction rythmique contre ma queue. Tu jouis avec abandon, écrasant ton clitoris contre moi dans des spasmes qui te secouent complètement. Ce n'est qu'alors, au sommet de ton orgasme, que je glisse enfin en toi, te remplissant alors que tu continues de trembler, jusqu'à ce que tu t'effondres sur moi, haletante. Bonne journée à vous !
https://smartlink.ausha.co/soraya-laperla/secrets-du-palier voici mon livre audio j'aimerais avoir votre avis
coucou je suis soraya laperla j'ai ecris un livre audio comment le poster ici ?
mimosa48
Bonjour à toutes et toutes et je vous remerci de m'avoir accepté dans ce groupe, je suis soumis novice dans le BDSM j'espère me faire des Amies pour être conseiller ainsi connaître les code de bonne conduite merci de votre attention .
Tav
Bonjour à toutes et tous, On trouve beaucoup de livre bdsm avec des soumises et autres esclaves femmes, mais je recherche désespérément des récits en français de FEMDOM . Avez-vous des pistes ?? Merci et bonne journée à tous
3 personnes aiment ça.
Marc Nancy
Vous pouvez consulter le livre de Maylis Castet, Merci Madame
J'aime 14/05/24
Tav
Merci beaucoup ! Je vais essayer de le trouver en téléchargement !
J'aime 14/05/24
John3007
Bonjour Merci de m'avoir axepte dans votre groupe avec tous mon respect merci pour l accueil
Soyez la première personne à aimer.
lassie
Bonjour, Voici ma première contribution, le récit de mon après-midi d'hier. Hier après-midi je suis allé au sauna libertin de Brive-la-Gaillarde. C’est un sauna assez petit mais très propre dans lequel il est extrêmement rare de voir une Femme. Il est considéré comme un sauna gay par les habitués dont je fais parti. je portais mon ballstretcher pour la cinquième journée consécutive. Une fois arrivé, je prends une douche et me dirige vers le hammam devant lequel des serviettes aux portes manteaux laissaient supposer de la présence. Quatre Hommes étaient là. Deux mâles alpha assis jambes écartées et deux lopettes à genoux en train de les sucer. lopette, c’est ce que je suis lorsque je veux me sentir soumis au sauna. Je m’assaillais entre les deux Hommes et regardais tour à tour à droite et à gauche les lopettes sucer avec gourmandise. j’étais un peu jaloux car la fréquentation était faible. Assez rapidement la suceuse à ma droite s’est relevée pour sortir du hammam, il n’est pas toujours facile de sucer dans cette atmosphère. je posais donc ma main droite sur le genoux de l’Homme délaissé, puis en l’absence de signe contradictoire prenais la place à genoux devant lui qui avait été libérée. Il avait une belle queue comme je les aime, un beau diamètre sans être excessif et environ 15 à 16 cm de long. J’aime sucer lentement en promenant ma langue le long du chibre en même temps que mes lèvres serrées entament un va et vient. Manifestement ma façon de faire plaisait à mon partenaire qui poussait de petits soupirs, posait Ses mains sur ma tête en de délicates caresses et m’affligeait de compliments tels que « c’est bon salope continue ». je ne risquais pas de m’arrêter tellement les balancements du ballstretcher au rythme de mes sucions me faisait du bien entre jambes. La porte s’ouvrit deux fois pendant que j’étais occupé à donner du plaisir. Je me cambrais alors un peu plus à chaque fois pour que le nouveau venu voit bien la chienne que je suis en plein travail. Je commençais à souffrir de l’atmosphère chaude et humide mais résistais du mieux que je pouvais lorsque l’Homme assis devant moi se leva et interrompit la fellation que je lui prodiguais. Je sortais moi aussi du hammam pour aller prendre une douche rafraichissante. Il y avait peu de monde, je faisais un tour du côté des cabines et de la salle vidéo qui étaient tristement vides. Je me décidais à rejoindre dans le jacuzzi un Homme manifestement de plus de cinquante ans aux traits longilignes. Je prenais soin avant de poser mon peignoir de lui demander sis je pouvais le rejoindre. Je m’installais en face de lui décalé sur sa gauche, une jambe posée au fond du jacuzzi au plus prêt possible de lui, l’autre écartée au maximum de ce qu’il était possible de faire. J’aime, lorsque je suis au jacuzzi, montrer que je suis une femelle en chaleur. Je restais un petit moment dans cette position sans rien faire, profitant des jets d’eau les yeux fermés. Mon compagnon de baignade ne bougeait pas, je posais une main sur sa jambe, sur son mollet, sur sa cuisse. Je le caressais très sensuellement un petit moment avant de venir effleurer sa bite qui était déjà bien dure et fièrement dressée. Il ne bougeait pas, il n’y avait pas de réciprocité dans les caresses. Je me sentais alors véritablement pute en train d’essayer d’amener un client à moi. Mes efforts finirent par être récompensés lorsque je senti ses doigts se poser sur ma cuisse. J’écartais les jambes au maximum et poussais mon bassin en avant en même temps que je soupirais de bonheur. mon ballstretcher tirait mes couilles vers le bas, Ses doigts s’agitaient sur mon clitoris qui avait du mal à durcir. Il s’aventurait sur mon périnée, j’avais peur que le contact du ballstretcher le stoppe comme c’est quelquefois le cas. Non, Ses mains se posaient sur la peau tendue de mes noisettes et je balançais mon bassin d’avant en arrière en espérant qu’Il pousse Ses caresses jusqu’à l’ouverture de ma grotte intime. Ce ne fut pas le cas. Ses caresses et les miennes nous prodiguaient à tous deux un plaisir bien visible jusqu’au moment où il se leva et sorti du jacuzzi sans mot dire. J’attendais quelques minutes et faisais de même. Quelques clients étaient entrés mais ce n’était pas vraiment la foule. Je m’installais dans une cabine face à la porte grande ouverte, adossé au mur les jambes grandes écartées en attendant le client. mes mains caressaient délicatement ma poitrine et mes cuisses, ma langue se promenait sur mes lèvres lorsque quelqu’un passait devant la cabine, je mettais le bout du doigt sur ma tige molle et l’amenais à la bouche en une sucions provocante. j’étais pute tout simplement mais le client ne venait pas. Les mêmes têtes passaient dans un sens puis dans l’autre sans aucune touche. Deux Hommes regardaient un porno gay en se masturbant. Ils arrêtaient leur mouvement lorsque je m’approchais. je commençais à croire que ce n’était pas mon jour d’autant que les quelques aller retour que je faisais entre la hammam, la sauna, le jacuzzi et les cabines restaient stériles. je m’accordais donc un moment de détente et ne me consacrais plus qu’à moi-même. j’étais au sauna lorsqu’un beau brun, jeune, un peu ventru est passé devant la porte vitrée pour aller au hammam. Toutes les salopes du sauna étaient derrière Lui. j’en profitais pour m’installer seul dans le jacuzzi et profitais des différents jets pour me faire masser. Les yeux fermés, jambes largement écartées, je profitais. C’est alors que le beau brun est venu me rejoindre. je Lui ai fait une place et nous nous sommes installé tous deux jambes allongées en croix, les miennes au dessus des Siennes. Comme à mon habitude, j’attendis quelques courts instant avant d’effleure sa cuise de la paume de la main, puis sans réaction de Sa part je me lançais dans de délicates caresses sur Sa cuisse, Ses testicules et Son sexe qui devint vite bien dure. Il ne bougeait pas profitant des caresses de la pute qui était dans le jacuzzi avec Lui. je massais avec application le membre viril, en décalottant lentement le gland, en titillant du bout des doigt le mea urinaire et le frein au prépuce. j’avais toujours les jambes largement ouvertes quand sa main s’immisça sur ma nouille toute molle. Il me caressait la peau tendu des couilles qui supportaient le ballstretcher, je poussais des soupirs de bien être. Sa main se balada un long moment de mon clitos à mes couilles avant de descendre un peu plus bas, à l’entrée de mon cul que je tendais pour l’offrir dès le premier effleurement. Il me fit mijoter de longues minutes à m’exciter de la sorte avant que je ne sente un doigt forcer l’entrée. j’étais totalement offert. Son index fut rejoint par son majeur et je me suis fait labourer le fondement de cette manière un long moment pendant lequel mon corps se crispait sous les jouissances prostatiques. je n’étais plus que plaisir à chaque fois que Ses doigts entraient et sortaient de mon petit trou d’amour. Il me proposa d’aller en cabine. je le suivis. Il s’assit sur la banquette de la cabine vouée aux exhibitionnistes, sans porte et avec une fenêtre de l’autre côté. je m’installais en face de lui et Ses doigts reprirent leur place au plus profond de moi. j’ondulais, je me cambrais, je criais, je chancelais sur mes jambes tremblantes, excité encore plus par les quelques mâles voyeurs qui se branlaient en profitant du spectacles. Sur une explosion de jouissance plus forte que les précédentes, mon partenaire se retira après m’avoir demandé si ça allait. je le remerciais et allais m’étendre dans une autre cabine pour me reposer un moment. j’étais allongé sur le ventre, jambes écartées et je récupérais de mes orgasmes successifs quand une main se posa sur mes couilles pour les tirer en arrière. Quel pied ! Quelqu’un qui voulait me traiter comme je le méritais. je tournais la tête et reconnu le beau brun revenu me tourmenter. Deux doigts enfoncés en moins en train de faire des va et viens, son autre main qui me tirait les couilles, j’étais aux anges. Mes spasmes reprirent de plus belle. La main qui torturait mes testicules les lâcha. Du coin de l’œil je vis qu’il mettait une capote. Sa bite se pointa à l’entrée de mon cul, il poussa et pénétra en même temps que je criais. Il me ramona un long moment à des cadences variées, avec de grands coups de boutoir et quelques claques sur mes fesses. Il se retira soudain sans avoir poussé le moindre cri de jouissance et déposa sa capote dans la poubelle avant de partir. Encore une fois je le remerciais avant de récupérer Son sperme et de me l’étaler sur le visage en masque de beauté. Je restais un moment à récupérer avant d’aller prendre la douche et rentrer chez moi. Merci encore une fois à Vous beau brun !
Tav
Bonjour, je vous prie et remercie de m’accueillir dans votre groupe de lecture. J’aime bien lire et relire des histoires et récits en relation avec ce qui nous relient ici !! Bonne
Milank
Merci de votre accueil....🙏
Soyez la première personne à aimer.
Récits courts
a mis a jour son avatar
8 personnes aiment ça.
Voir les publications suivantes