Inktober - Writober

 Groupe public - Autres sujets - 18 Membres
A propos du groupe
Modération
Créateur
Bonjour à toutes et tous, aux artistes en particulier. Peut-être que vous connaissez le Inktober, challenge pour les tatoueurs et dessinateurs avec des mots-clé qui changent tous les jours;Il y a aussi le Writober, avec les mêmes mots-clés.
Quelqu'un aurait envie de publier des textes, photos, tatouages, dessins ?
Je mets ici la liste des mots-clés..... ça vous dit ?
Ex: le 1er octobre, c'est le mot "cristal", le 2 octobre il faut utiliser "costume", etc etc ......
Je vois le nombre d'écrivains et de poètes dans le groupe, par contre je ne sais pas trop pour les dessinateurs .....
gitane sans filtre
Pressée contre toi Et mon envie pressante Humide sur ta jambe A genoux devant toi Et mon sourire gêne Baveux devant ta hampe Dans l'urgence du moment Profiter de l'instant De nos échos vibrants (fantasme dans une chambre d'hotel ...)
2 personnes aiment ça.
gitane sans filtre
... je 'ai écrit au présent, j'ai hésité avec le pressé composé ...
J'aime 30/10/23
si vous êtes fou de bottes de cuissardes de tenues raffinées et sexy, nous pourrions faire connaissance. je suis open pour découvrir de belles personnes .:.
gitane sans filtre
Lasser mes yeux briller Une expo qui donne des frissons Le dernier Dupontel, un paquet de mouchoirs pour recueillir mes larmes, de la vie de l'amour, de l'humour, de la beauté .. un film contre la "non-assistance à humanité en danger" (Ce Dupontel c'est un poète un magicien des sensations, il me bouleverse et m'attendrit) A peine sortie, encore tremblante et troublée, j'entends les sanglots d'un violon, je vois cette jeune fille faire danser ses cordes avec grâce et légèreté , les notes chuchotent frémissantes dans l'air je suis onde et flots Sentir, Ressentir A l'angle vif de mes émotions Vibrations
3 personnes aiment ça.
gitane sans filtre
Je l'ai écrit "à chaud" en rentrant à l'hotel encore pleinement émerveillée Désolée de ne pas vous avoir vue 1f601.png l'émotion ou ma myopie 1f643.png
J'aime 28/10/23
gitane sans filtre
Sous le rideau de pluie Je regarde le ciel Cherchant le sourire D'anges heureux
gitane sans filtre
gitane sans filtre
Un m'autoportrait celeste fait de mes petits doigts
2 personnes aiment ça.
gitane sans filtre
Merci juste un gribouillage !
J'aime 24/10/23
gitane sans filtre
Rugueux Rugueux ce faux- semblant ça accroche et fait mal Je vois le vent venir, Partir M'envoler ailleurs Pour ne pas m'écorcher aux fausses indifférences J'ai aimé être là Frotter ma peau de Soie Au mur des soupirs Rugueux l'air du temps Les heures n'ont pas d'emprise Je vis à contre temps
1 personne aime(nt) ça.
gitane sans filtre
oh j'aime ce genre de partage ... surtout n'hésitez pas bien au contraire
J'aime 22/10/23
gitane sans filtre
ou se répondre par poème ... moi aussi ^^
J'aime 22/10/23
gitane sans filtre
Chaines Quand tombe ma robe Mes jambes se dérobent Me mettre nue Me mettre à nue M’en remettre à tes sens Et ta concupiscence Chaque maillon de mes chaînes Vibre, nous entraine Ma liberté de t’offrir ma confiance Ma décadence Toucher, gouter, sentir, voir, écouter Chaque anneau a un sens Le lien du cœur La maille de l’âme Mes chaînes en résonnance Alors quand je suis dévêtue Quand je me mets à nue Je m’en remets à toi, à tes sens Je laisse glisser ma robe Mes jambes se dérobent Tiens-moi Pas trop fort car personne ne l’est vraiment Tiens-moi tout simplement
2 personnes aiment ça.
gitane sans filtre
moi aussi Ka Sandra ... parfois les mots viennent tout seuls comme une évidence
J'aime 21/10/23
gitane sans filtre
Dodu J'ai le cul fait pour être fessé Un cul qui mouille quand il est pénétré J'aime le cul, j'aime mon cul Mon cul dodu Plein, en chair, à pétrir et à jouir A défoncer, à baiser D'une douceur velours Un cul à saillir N'empêche J'ai le cul dodu
2 personnes aiment ça.
gitane sans filtre
il parait... qu'il est dodu, preuve à l'appui
J'aime 19/10/23 Edité
gitane sans filtre
Merci àAnge07
J'aime 19/10/23
Azhara
Des monts, des mots et des pentes Je m'élève, j'me tourmente Des descentes, des vertiges Je tombe, je me fustige Comme une sacrée brèche dans la roche, Je craque, je me cisaille, j'm'amoche Glissade inopinée, dégringolade amorcée, chute anticipée... Tire-fesses inapproprié et coup de pied au cul recommandé. Démons de ma vie, je survis. NB : il faut que j'aille skier !
2 personnes aiment ça.
Azhara
Je crois que j'ai une journée de retard ^^. Mais bon je suis souvent à la traîne ici... besoin de me remettre en selle...
J'aime 18/10/23
gitane sans filtre
Des monts à escalader, s'accrocher même quand c'est moche, s'agripper et tant pis si ça chute, ... Et en haut regarde, tu respires Heureuse de voir que tu te remets en selle et que tu nous partages tes mots 1f917.png
J'aime 19/10/23
Azhara
Faut déjà que j'arrive à grimper vraiment ! 1f609.png j y arrive parfois... mais je ne crois pas que je prenne trop le temps de souffler vraiment, expirer, inspirer... m'inspirer. 1f609.png merci infiniment pour tes mots...
J'aime 19/10/23
gitane sans filtre
Soyez la première personne à aimer.
gitane sans filtre
Démon J'ai les crocs Au velours ma peau Au pourpoint de mon dos A l'envie de gouttes d'eau Me faire un scénario De mes mains mon vibro Me soulager presto Ma voix en vibrato Mes reins en rodéo Mes doigts méli-mélo Frénétique tango Violence du tempo Mon corps ruisseau Mon Démon, Ma Libido
gitane sans filtre
Ange Il est des soirs être-Ange Où les nuages songent Où les étoiles plongent Dans le chant des mésanges Où le soleil s'orange L'océan qui démange Les flots qui s'allongent La Lune se losange Le silence s'échange Dans mon cœur arc-en-ciel Savourer l'essence ciel Sous les ailes des Anges
3 personnes aiment ça.
gitane sans filtre
Moi aussi, j'aime ce partage de mots qui ont des odeurs et senteurs différentes... j'en frétille presque quand je reçois un message précisant que quelqu'un a posté (oui j'ai parfois l'enthousiasme débordant ^^) merci à vous @JoSG
J'aime 16/10/23
gitane sans filtre
Merci 🙏
J'aime 17/10/23
gitane sans filtre
Poignard 🗡 Il jouait avec la lumière sur sa lame aiguisée pour m'aveugler Il jouait de son couteau sur ma peau pour m'apeurer Il jouait de son poignard sur mon cou pour m'égorger
gitane sans filtre
Hausse J'ose l'envie que tu exploses Alors je me déchausse Ma bouche exhausse Une danse diarthrose Et ta queue se hausse En osmose
Merci Pas un robot d'être membre bienfaiteur de la communauté BDSM.FR et de participer à l'élaboration et l'organisation de la vidéothèque gratuite.
Laidy Sienne
Allez, on continue avec les mots-clés des prochains jours. 11 Octobre : PROMENADE 12 Octobre : EPICé 13 Octobre : HAUSSE A vos claviers ! :-)
Soyez la première personne à aimer.
Laidy Sienne
09 Octobre : Rebond ..... comme dans Rebondies Texte personnel, ne pas diffuser sans mon autorisation 03.2018, Paille Paille Elle se réveille de la sieste, et se rappelle qu'elle est entravée. Sur le coté, en chien de fusil, il a lié ses chevilles avec une corde fine. Cette sensation est exquise, elle est offerte et elle le sait. Comme elle se réveille et se tourne, ses deux jambes frottent l'une sur l'autre et réveillent son intimité. Il rentre dans la chambre, son profil s'encadre dans la porte, avec cette jolie lumière en contre-jour. Elle est toute chaude, reposée, paisible Il s'installe sur le lit à côté d'elle, à hauteur de son visage, les jambes écartées, pour qu'elle puisse le caresser, sous les cuisses, la base du sexe qui enfle lentement, les bourses bien gonflées. Elle promène le dos de sa main sur cette chair si tendre, et l'entend gémir, dans son sommeil à peine terminé. Tout naturellement, elle embrasse sa peau, ses cuisses et son sexe, le prend dans sa bouche. Il est chaud, ferme sans être raide, souple sur sa langue. Elle le lèche, le mange, le caresse, le titille, il est juste à sa hauteur, sans efforts, au bon endroit, à sa taille. Les yeux fermés. Lui est paisible, réveillé, son sexe admiré et célébré par cette jolie femme, nue, attachée. Il aime la savoir comme ça, savoir qu'elle aime ce moment et lui demande d'être liée. Il aime prendre la place dans sa bouche, toute la place, sentir cette chaude langue sur lui. Il emplit cette bouche, coulisse dedans, ressent la chaleur et l'humidité autour de lui, de son membre raidi. C'est si bon ….. A regret, il quitte sa bouche, ce lieu si doux, humide et chaud. Elle laisse son membre quitter sa bouche, et s'installe confortablement sur le ventre, ses chevilles toujours liées. Elle a envie de lui, en elle, sur elle, de sentir leurs deux corps qui s'emboîtent, la chaleur de son ventre sur son dos. Il est heureux de la voir entravée, ses jolies fesses rebondies qui n'attendent que lui. Elle commence à se cambrer, sachant et rêvant ce qui va se passer, comment elle sentira son membre frôler ses fesses, comment de ses mains il écartera les deux collines pour s'introduire en elle. Lentement, très lentement. Elle a envie de cette chaleur sur elle, ce membre lourd qui se pose sur ses fesses, les masse doucement, les ouvre, qui s'introduit lentement en elle, cette parfaite harmonie des corps. Il veut sentir cette sensation d'être en elle, caverne élastique et chaude, humide et accueillante. Entendre sa respiration qui s'accélère, ses fesses qui se soulèvent, pour mieux l'accueillir, profondément, jusqu'à être arc-bouté en elle. Loin. Tout au fond. Il aime quand elle met un coussin sous ses hanches pour encore mieux lui montrer cette partie-là, si tentante, ronde, lisse, appétissante. Il veut être en elle, ne faire qu'un avec elle, son sexe qui l'emplit, la remplit, l'enivre et la contente, l'emmène comme sur une vague au rythme de leurs souffles. Il veut le début, la fin, les vagues, l'emmener, se faire guider, et la posséder. Elle aime savoir qu'elle lui présente ses rondeurs, qu'il les regarde ….... fasciné, que sa fente l'attire irrésistiblement, qu'il va la sentir, la respirer, la humer, s'en imprégner comme si c'était la première fois. Puis la lécher, la manger, la titiller, en gardant sa main nonchalamment posée sur ses genoux. Elle aime sentir qu'elle est la source de ça, la destination aussi, et que leur plaisir à eux deux dépend de lui et d'elle, uniquement et totalement. Elle attend et goûte ses chevilles immobiles, cette partie d'elle qui ne pourra bouger, comme pour concentrer son plaisir sur son intimité. Elle aime être l'outil, l'objet qui leur donnera du plaisir à tous les deux. Alors, il la fouille avec ses doigts, la caresse, l'admire, puis s'insère en elle, la prend, la possède, l'emmène loin, en elle, dans son antre à elle, dans ses profondeurs. Elle savoure cela, ses pieds crispés noués par la corde, inquiète de son plaisir qui est différent des autres fois. Il continue à l'emmener loin, dans un mouvement sans début et sans fin, sur elle, chaud, lourd, et aimant. Mettant ses bras sous ses épaules, il va loin, tout au fond, et reste comme blotti en elle, la caressant de l'intérieur avec son sexe immensément doux. Elle savoure tant cette sensation, être caressée, complétée, emplie, complète, être un avec lui, ne plus savoir qui est qui, où commence l'une et finit l'autre. Elle a oublié ses liens, et le ressent, lui, en elle, puissant et si doux, si dense et si léger à la fois. Elle pose ses mains sur ses mains, ils se nouent ensemble, en l'embrassant dans le cou, tendrement, dans ce grand mouvement à deux qui leur appartient. Il savoure ce moment, cette chaleur, l'humidité élastique d'elle, de cette partie d'elle, ses fines jambes immobilisées sous lui, pour leur plaisir à tous les deux. Il s'enfonce en elle comme on s'enfoncerait dans une jungle humide et sombre, entend son souffle qui se cale sur le sien, ils grimpent sur les vagues et redescendent dans les creux. Ensemble. Son membre la demande, la réclame, la connaît et l'aime, la savoure et la respecte à la fois. Jambes serrées, elle le réclame …... geignant fort comme une petite fille, elle est sa possession, pour leur plaisir à tous deux. Il la veut, il la veut tant, voudrait l'emmener encore plus loin, la relance, la possède, la prend, encore et encore, et l'écoute, geindre, plus fort, gémir et réclamer. Elle ne sait plus où elle est, a oublié ses jambes liées, sa chambre, n'est plus qu'un sexe, une sensation immense, qui remplit ses bras, ses jambes, ses poumons, sa bouche. Elle monte avec lui, et redescend avec lui. Elle le veut, elle l'a, il est là, en elle, pour elle, avec elle, a oublié son plaisir d'avant, d'il y a longtemps. Elle écoute son propre souffle, s'en émerveille, s'en affole aussi. Alors elle s'envole, oublie le temps pour n'être qu'une sensation, pur plaisir, ressenti, jouissance, douceur immense, elle est sur les vagues de plus en plus haut, de plus en plus fort, il la possède encore et encore et encore. Alors elle demande « Maintenant » Il attendait sa demande, espérait sa voix, et continuait à goûter ce plaisir immense en elle, leurs peaux collées par la sueur, leurs peaux avides d'être goûtées. Sa petite voix l'emmène loin, encore plus haut, tout en haut, et à son tour il oublie le temps, le lieu, s'oublie en elle, souffles coupés et corps mêlés. Jouissance ultime, lui en elle, arc-bouté, elle avec lui, corps nus et rassasiés l'un par l'autre. Ensemble. Loin. Respirations à l'unisson, peaux nourries, corps qui s'apaisent lentement, la vie est loin. Si loin.
4 personnes aiment ça.
Laidy Sienne
Merci à vous de les avoir lus.
J'aime 09/10/23
gitane sans filtre
et biens c'est rare chez toi les longs textes ... d'un érotisme rebond
J'aime 09/10/23
Laidy Sienne
Merci @Ka Sandra : oui, bien vu, j'étais étonnée moi-même. J'aurai pu le diviser en deux parties, remarque.....
J'aime 09/10/23
gitane sans filtre
et nous laisser sur notre faim ?
J'aime 09/10/23
Laidy Sienne
Ben non, j'aurai mis le reste du texte le lendemain.
J'aime 10/10/23
gitane sans filtre
Je reviens sur rêve parce que j'adore partager cette chanson (à écouter jusqu'à la dernière goutte de son) Un petit cadeau https://youtu.be/d2SNX3bfYKw?si=iS0AV46wXKg9-Xpk
gitane sans filtre
Goutte Liquide Fluide Essence de femme En goutte à goutte Fragrance insaisissable
4 personnes aiment ça.
Laidy Sienne
J'adooooore .... je trouve que, quand il y a peu de mots, il y a d'avantage de puissance dans ce qu'on veut transmettre.
J'aime 09/10/23
gitane sans filtre
bah j'ai triché ... c'est extrait d'un de mes nombreux textes j'ai épuré
J'aime 09/10/23
gitane sans filtre
Mon monde, mon univers chaque soir réinventé sur l'océan doré (photo perso!)
Cliquez sur l'image pour rejoindre le salon
gitane sans filtre
Carte Il mettait son pardessus et sa casquette. Ils allaient dans ce bar sombre à peine éclairé d'un nuage de fumée. Ils choisissaient la table, leurs adversaires. Elle s'asseyait, adolescente gauche, timide, discrète. Elle dirait à peine 2 ou 3 phrases de la soirée. Distribution annonce, jeu Silence parfois pesant; toujours concentré Sur le zinc, pendant la pause le vin se servait au pichet. Dans sa tête elle calculait les probabilités en ramassant les plis. Mémoire photographique, elle se souvenaient de tout ce qui avait été joué. C'était pour ça qu'il l'emmenait Elle était son Atout, son Joker, sa Carte Chance A Gabin, conteur et joueur de cartes ...
Voir les publications suivantes