Si vous êtes passionnés par le candaulisme et le cuckold BDSM, notre plateforme dédiée au candaulisme en français vous offre un espace pour partager vos propres récits candaulistes et tenir un blog dédié à cette pratique sexuelle unique. Ici, vous pouvez non seulement décrire vos propres expériences de candaulisme, mais aussi créer des scénarios inspirants pour susciter l'imagination des autres membres de notre communauté et élaborer ensemble le meilleur scenario candaulisme. Et pourquoi pas le réaliser en vidéo ?

Nous vous invitons à découvrir ci-dessous un exemple captivant de récit candauliste, élaboré par un couple engagé qui participe activement sur notre site. Ils tiennent un blog de candaulisme SM, également connu sous le terme de "cuckold", agrémenté de temps à autre d'illustrations évocatrices qui reflètent l'essence même du candaulisme.

Les récits "cuckold" (mot anglais :candaulisme=cocu) que vous trouverez sur notre plateforme mettent en lumière les différentes facettes de cette pratique, permettant ainsi à chacun de trouver des récits qui résonnent avec sa propre expérience et sa vision du candaulisme. De plus, nos scénarios de candaulisme constituent une véritable source d'inspiration pour ceux qui souhaitent enrichir leur expérience et découvrir de nouvelles dynamiques au sein de leurs relations de couple.

N'oubliez pas que le candaulisme est une expression de la sexualité consentante entre adultes. Si vous êtes curieux d'explorer cette pratique ou l'échangisme, vous êtes invité à rejoindre notre communauté où vous pourrez échanger avec d'autres membres partageant les mêmes intérêts. N'hésitez pas à interagir avec des membres comme Léa, qui pourrait partager son expérience et offrir des conseils pour une pratique épanouissante du candaulisme. Soyez respectueux des limites et des choix de chacun, car la communication et le consentement mutuel sont essentiels pour une expérience de candaulisme épanouissante et respectueuse de tous les participants scenario candaulisme vidéos date scenario.
Pour en savoir plus, voir les photos et rencontrer, cliquez ici

Sept sur Sept
par le 09/01/23
3,841 vues

Qu'est-ce que le candaulisme ?

S'il fallait en donner une définition simple, on dira que le candaulisme et le cocufiage sont des pratiques sexuelles qui dans l'acte se ressemblent mais qui dans la cérébralité sont assez différente. Dans tous les cas, il s'agit pour l'un des partenaires de regarder l'autre avec une personne extérieure au couple. A bien des égards, cette pratique sexuelle peut se rapprocher du fétichisme puisque le candaulisme joue en partie sur la fascination de l'observation, le voyeurisme... Ce n'est pas de l'échangisme (qui ne nous intéressait pas du tout).

Au niveau le plus élémentaire, le candaulisme se caractérise par l'excitation de l'homme candauliste de voir sa femme avoir une relation sexuelle avec un autre homme Le candaulisme peut être très teinté BDSM si l'acte est mis en scène dans un cadre de soumission de l'homme.

Candaulisme et BDSM

Le candaulisme a un caractère très transgressif, au regard de la culture judéo-chrétienne, de la monogamie et le rapport à la fidélité et son pendant, donc l'adultère. Il se dit que plus de la moitié des hommes et un gros tiers des femmes ont déjà fantasmé sur le candaulisme et rêvés de voir leur partenaire gouter au plaisir de cette pratique sexuelle. Du fantasme candauliste au passage à l'acte, il y a certes une sacrée différence, et celles et ceux qui ont ainsi fantasmé ne sont pas nécessairement dans une relation de Domination (de la femme) soumission(de l'homme).

Le désir candauliste dans le couple

J'avoue avoir clairement fantasmé sur le candaulisme, depuis bien longtemps, et que dans le cadre de notre exploration du BDSM avec Chouchou, nous avons pu faire cette expérience de couple (ne jamais oublier que ces de cela qu'il s'agit pour les candaulistes, une démarche de couple, résolument). Même si c'était plus facile à gérer, je pense, dans un jeu D/s (en plus de me voir prendre du plaisir avec un autre homme, Chouchou était attaché et bailloné), même si j'ai pris énormément de plaisir pendant, et même après, et que lui aussi a été serieusement emoustillé de me voir jouir avec un autre ... (et de me prendre ensuite), il faut avouer que cela "secoue" quand même dans un couple, une fois l'excitation passée. Ou du moins, cela fait s'interroger grandement, sur son rapport à l'autre, mais aussi sur soi-même. Surtout quand on se rend compte qu'on a vraiment aimer ça, et que l'envie de recommencer est patente. Et cette expérience est devenu un levier de Domination/soumission. Dans nos séances de DS, j'use parfois de ces souvenirs de candaulisme pour lui rappeler le plaisir que m'avait donné un autre homme.

Du fantasme candauliste à la pratique

Notre chemin vers le candaulisme a été progressif, à la base on était encore très vanille et on s'était amusé à se raconter nos relations passées, avec nos ex ... nos meilleurs orgasmes, les positions que l'on pratiquait avec eux ... et je m'étais risquée (à sa demande hein ! Consensuel) à lui raconter ce que mon ex faisait mieux que lui dans le cul. On a compris que cela nous exciter ... Le désir grimpait à chaque fois que l'on échangeait sur le sujet... La graine du candaulisme était plantée dans notre jardin secret !!!

Évidemment, la jalousie rode (surtout chez les femmes, il parait, quand il s'agit de voir son homme avec une autre, mais ca n'est pas mon sujet ici, car nous n'avons pas testé cela) ... L'excitation vient aussi de jouer avec ce risque, avec cette jalousie, de jouer avec le feu. Et accepter de s’accommoder de cet instinct initial est finalement une belle preuve d'amour dans un couple.

Le candaulisme vécu 

Lors de nos quelques expériences candaulistes, nous sommes allés assez loin ensemble (enfin je trouve). Mon souvenir le plus troublant et quand est quand j'avais choisi un Dom sur ce site après des recherches assez poussées, et que j'étais allée me donner à lui lors d'un rendez-vous (pour du bondage et un rapport sexuel très bestial poussé à son terme, le Monsieur se finissant dans ma bouche...) et que Chouchou m'attendait en bas dans la voiture. J'étais redescendue en sentant la baise à plein nez et une fois en voiture, je lui avais roulé une pelle monumentale pour partager le goût du sperme qui subsistait dans ma bouche... Puis lui ai raconté par le menu ce qui s'était passé avec mon Maitre d'un jour et cerise sur le gâteau, mon dominateur d'un jour avait fait des photos (dont une envoyé tandis que Chouchou attendait dans la voiture). Mon récit à mon conjoint de ce qui s'était passé avait été fait sans prendre de gants, en ne lésinant pas sur les détails de ce que nous avions fait avec mon amant, mais aussi en essayant de retranscrire le plaisir que j'y avais pris. Chouchou écouta mis excité (c'était ... visible), mi agacé ... vous auriez vu son regard !... Puis il me posa plein de questions. Certaines dictées par une vraie curiosité, d'autres avec un petit côté maso. En mots très crus (en mode, "tu es une salope"). Autant perturbant que ludique. Et cela m'a "décoincée" pour lui faire comprendre que dans cette phase de jeu, il avait été mon soumis cocu, comme je lui rappelai quand nous nous sommes retrouvés à la maison pour faire l'amour (moment très complice et très libérateur)

Quelques conseils avant de se lancer

Si vous décidez de vous lancer dans une expérience de candaulisme, le premier des conseils, c'est de trouver le bon partenaire. Nous l'avons cherché dans le milieu BDSM car c'était finalement commode de ranger cela dans la case de notre histoire D/s (et nous épargner une approche dite "libertine" qui finalement aurait, je crois, était plus compliquer à gérer pour notre couple). Trouver un homme pour un plan à trois, est d'une simplicité déconcertante, mais il y a vraiment de tout. J'avais exploré les sites libertins pour cela, mais cela m'a semblait beaucoup beaucoup beaucoup moins fin que les sites BDSM. Dans tous les cas, il faut sans doute être plus exigeant dans le choix de la personne que vous allez rencontrés. C'est un rôle, il y a de la théâtralité, et pour ne pas que cela finisse en bain de sang dans le couple, il faut que l'homme soit "de confiance".

Ce qui semble clair, c'est qu'il ne faut pas se lancer sur un coup de tête. D'abord parce que comme toute activité BDSM, il faut que ce soit consensuel. Ensuite, parce que comme je le disais, la "montée en puissance du fantasme" est une grande partie du plaisir (des divagations solitaires, à l'aveu de l'envie, des explorations d’encanaillement par confidence de relations passées à une démarche active d'un cocufiage, des rencontres à trois à la rencontre a deux avec confessions au retour ...) . Ce serait bête de ne pas profiter de tout cela.

Parler, parler, parler avant de se lancer

Les choses doivent être dites en tout cas. Votre mari ou compagnon se contentera-t-il de regarder de loin ? Ou va-t-il s'impliquer, faire des suggestions ou diriger l'action ? (certaines personnes dominatrices le voit plus plutôt comme ca, même si nous en l'a abordé en mode "cocu soumis"). Tout doit être discuté à l'avance, car il n'y a rien de pire qu'une expérience de ce type "mal goupillée", le candaulisme devient l'enfer si la jalousie s'en mêle, ou du moins si elle n'est pas "domptée" sereinement. Là aussi, il faut sans doute un safeword !

Il faut être attentif à la réaction de son compagnon car si "sur le papier", dans le scénario tout semble géré, lorsque nous voyons notre partenaire prendre son pied avec quelqu'un d'autre, la pression sociétale peut se réveiller et nous pousser à la révolte et nous faire enclencher la marche arrière !

Quelle que soit votre fascination pour le candaulisme, il existe bien des manières de vivre l'expérience. Des confidences un brin salace au plan à 3 sous l'oeil du soumis cocu, la clef reste la bonne communication, le respect mutuel et de vérifier régulières que vous êtes toujours avec votre partenaire, sur la même longueur d'onde et que tout le monde y prends plaisir. Ce n'est pas simple mais, croyez-moi, le jeu en vaut la chandelle, cet article se voulait un partage de ce que notre couple a pu tirer de l'expérience candauliste.

15 personnes aiment ça.
ce texte est génial bien expliqué on voit que c'est quelqu'un qui sait bien raconter des faits vécues
J'aime 09/01/23
Ricoandclo
Bonsoir, merci de votre partage. Par simple curiosité, vous dites y être allés progressivement, mais votre glissade vers le candaulisme s'est faite su combien de temps ? Et les doutes qui peuvent submerger de tout cela ont-ils été faciles à balayer pour votre compagnon ?
J'aime 09/01/23
###PROFIL EN SOMMEIL######PROFIL EN SOMMEIL######PROFIL EN SOMMEIL###sansdoute
Hello, très joli et surtout très vrai ce texte sur le candaulisme me ramène à des expériences vécues en tant que numéro 3, il y a déjà.... longtemps. Notamment avec un couple où la confiance s'est installée rapidement et où nous avons expérimenté de nombreux scenarios:mari présent, mari absent qui rentre à l'improviste, femme qui sort et donne rdv d'elle même pour après faire un compte rendu au mari... C'est effectivement très riche et bien plus cérébral qu'il n'y paraît !!! Et même pour le numéro 3!!!
J'aime 10/01/23
mhulho
Merci pour cette explication complète et claire, je ne connaissait pas.
J'aime 10/01/23
masque_gris
Quelle confidence très intense par ses propos et les situations évoquées. "le candaulisme devient l'enfer si la jalousie s'en mêle, ou du moins si elle n'est pas "domptée" sereinement. Là aussi, il faut sans doute un safeword !"... De nombreux extraits de votre superbe texte sont à retenir mais je pense que vous posez parfaitement une règle essentielle par ces quelques mots... Votre couple a dû et doit toujours en avoir tiré bien des satisfactions...? L'expérience du candaulisme est un partage aussi physique que cérébral...
J'aime 10/01/23
Très joli texte et tout à fait pertinent. juste peut-être une petite remarque sur le titre . Quand on parle de cocufiage, le/la cocu n'est pas au courant et il y a tromperie alors que le candaulisme et le cuckolding comme vous le signalez est vraiment une histoire de couple où les deux sont complices sans cachotterie de part et d'autre. Dans le candaulisme, le conjoint (en général le mari) peut regarder ou participer à pleine égalité. Il est consentant voire même moteur dans la recherche de l'amant. Le cuckolding implique plus une soumission du conjoint avec l'humiliation de devoir subir la situation
J'aime 12/01/23
Merci merci , ce partage risque fort de sauvé quelques couple. Encore Merci pour eux. Je n est pas eu cette chance.
J'aime 20/01/23
Très belle description de votre expérience. Ça permettra peux être aux différentes communauté de faire une différence entre un couple caudoliste ou cuckolding . A creusé pour notre couple sur une route candoliste fetichiste. Prennez soin de vous 😘
J'aime 27/05/23