par le 13/11/20
1,085 vues

Le collier est une part importante de la soumission. Quand je le porte, que je le mets, je ne suis plus moi, je deviens une autre, je deviens sa soumise. Mon état d’esprit change totalement, ma personnalité s’efface face à la soumise. J’appartiens à mon DOM dès que mon collier est bouclé. Mon regard change, ma posture aussi, j’essaye d’être plus sérieuse, ce qui n’est pas forcément le cas, mais je passe à ses ordres. Le but étant de me laisser aller et de me laisser faire. Mon collier est un vrai collier de chienne, pas de soumise comme on voit souvent dans les films, je ne mérite rien d’autre, je deviens sa chienne, obéissante, docile… peut-être pas tout le temps, mais c’est ce qu’il apprécie avec moi. Je garde quand même la décision finale sur ce que l’on peut faire, surtout sur les nouveaux jeux, sur les choses connues, il a la main libre. J’ai une fierté en le portant, je suis fière de lui appartenir, qu’il m’ai choisis, moi la débutante, moi qui prends confiance en moi quand je porte mon collier. Il me rend plus forte car je me dépasse quand je le porte, je dépasse tant de choses et surtout je m’affirme, et surtout je m’oublie un peu en le portant. J’oublie les soucis et les choses qui me tracassent, je n’ai plus rien à penser sauf le satisfaire et qu’il soit fier de moi. Je ne pensais pas au départ quand il m’en parlait, que ce collier pouvait tant faire de bien, je me disais oui c’est juste un point de repère, je n’imaginais pas une seule seconde que ce collier allait m’aider. Il signe mon appartenance à mon DOM, le respect que je lui porte. On ne peut pas savoir ce que c’est tant qu’il ne nous l’a pas passé avec un air satisfait, et réjouis. Bien sûr il ne m’a pas apprivoisé aussi facilement que ça. Notre première rencontre a même été cinglante, mon DOM m’ayant fouetté avec car j’avais oublié de le mettre. Les premières fois c’était juste un symbole sans grande importance pour moi. Puis, petit à petit, il est devenu LUI, lui le collier, lui le DOM ? Je ne sais plus très bien faire la différence. Quand je ne peux joindre mon DOM et je j’ai un coup de blues, il me suffit de mettre mon collier et je ressens un calme, une présence comme s’il là, près de moi. Vous direz surement que je suis folle ? Peut-être… mais avez-vous déjà appartenu à quelqu’un ? Vous êtes-vous déjà remis à lui totalement, en pleine confiance, en lui offrant votre corps pour des sévices physiques que vous n’accepteriez d’aucune autre personne ? En lui offrant votre esprit pour qu’il puisse le torturer, vous faire douter de vous-même pour mieux vous faire grandir ? Si oui, et si cette personne est votre DOM alors vous comprendrez certainement ce que je veux dire, sinon il vous sera impossible de comprendre avoir d’avoir vécu cette expérience. Ce petit bout de cuir, anodin et sans importance pour qui ne sait ce qu’il représente pour la soumise qui le porte parfois, est en réalité le support physique de toutes les frustrations que je souhaite éliminer, de tous les progrès que j’ai accomplis depuis que je suis SA soumise, de tous les progrès qui me reste à accomplir… Sans lui je serais sans ce lien permanent qui me permet de grandir, de capitaliser de mes expériences et progrès réalisés pendant les séances. C’est comme s’il enregistrait mes souffrances et mes victoires et c’est vrai, vu ma nudité lors de ces séances, c’est le seul témoin de ce que j’endure, de l’application que je mets à essayer de le satisfaire, de mon abnégation totale devant ses désirs. Et puis, finalement, ce n’est peut-être pas MON collier… C’est peut-être bien une partie de mon DOM qui m’accompagne au jour le jour. C’est mon DOM qui me l’a confié, c’est lui et lui seul qui peut me le reprendre un jour… Alors c’est un simple bout de cuir ou …

Suggestion BDSM.FR pour continuer vos lectures sur le sujet : Collier et Laisse en BDSM, La symbolique du collier et le groupe Collier & Appartenance

Posté dans: Lexique/Definitions
12 personnes aiment ça.
Merci pour votre commentaire ce texte est vieux de 2 ans et mon rapport avec mon collier est toujours aussi fort.
J'aime 13/11/20
merci
J'aime 13/11/20
FemmeFemelleEsclave
Vous n'êtes pas folle, Abby. Au contraire.
J'aime 16/11/20
FemmeFemelleEsclave
Je suis comme Gitane. Le mariage est tellement galvaudé que mariage, échanges d’alliances, ça ne veut plus rien dire. Par contre, quand mon Maître m’a offert un collier, j’ai failli chialer de plaisir. Pour moi le collier a une double fonction, utilitaire et symbolique. J'aime sa fonction « utilitaire », qui sert à m’entraver, à m’attacher. Mais le plus important c’est sa fonction symbolique, qui me rappelle mon statut, que je lui « appartiens ». J’ai les deux, un collier « utilitaire », en cuir, et un autre modèle "utilitaire", plus contraignant, en acier, qui me bloque en totalité le cou. Selon le modèle qu’il m’ordonne de porter, je sais que la « séance » sera plutôt « soft » ou au contraire plus « violente ». Mais le plus important est celui, symbolique, qu’il m’a offert. Je n’en avais jamais porté avant de le rencontrer. Comme il n’est évidemment pas question de sortir, d’aller travailler avec le type de colliers que je porte en privé, il est en or, rigide, avec un seul anneau. Je le porte en permanence. Et il n’est pas question de sortir sans. Même si pour les autres c’est un bijou comme un autre, pour moi, comme pour lui, il est le symbole de ce que suis désormais, son esclave.
J'aime 16/11/20
Quand je le porte je suis à lui, des que je l enléve je redeviens moi. Lui redevient lui sans ses exigences de dom. On a pas du tout le même rapport avec et sans le collier. C'est trés visible
J'aime 17/11/20
FemmeFemelleEsclave
@Gitane. Oui, pour moi très clairement. Sauf que contrairement à Abby, j’en porte toujours un. Parce que même quand nous ne sommes pas ensemble, je continue de lui « appartenir ».
J'aime 18/11/20