soma06
par le 26/05/23
461 vues

CONFIANCE / RECIPROCITE / COMPLICITE / SENSUALITE :

 

 1 CONFIANCE

Ce n'est pas anodin que de pratiquer une relation BDSM !

En premier lieu, le Soumis doit avoir une confiance aveugle envers son Maître, car il y a des risques à  se laisser librement & volontairement dominer autant sensuellement, physiquement & sexuellement!

Le soumis peut en effet se retrouver dans une situation bien délicate où alors il lui sera impossible de demander une libération ou de pouvoir se libérer lui-même !

C'est déjà arrivé de trouver un soumis incapable de se libérer!

Le Maître doit également avoir une entière confiance avec celui qui a accepté de se livrer, une fois bien clairement établi les limites des deux complices bien réciproques!

J'ai pu ainsi me laisser entraver dans des lieux privés ou publics en toute confiance envers celui qui aimait ainsi voir mon corps offert et disponible en toute sérénité et confiance ! Je savais qu'il prenait du plaisir à me voir ainsi immobilisé autant que j'en prenais à me savoir à sa disposition !

 

 2 RECIPROCITE :

Ce n'est guère évident de trouver une réelle réciprocité entre le soumis et son Dominant : j'avoue avoir eu le bonheur et la chance d'avoir pu expérimenter une réelle réciprocité avec deux de mes anciens Maîtres !

Je suis toujours venu chez mes Dominateurs sans crainte du risque de pouvoir me trouver dans une situation indésirable !

3 COMPLICITE :

Pas toujours sur de trouver une agréable complicité entre les deux partenaires complémentaires et pourtant bien opposés !

Quels bonheurs et plaisirs surement partagés de se savoir réellement complice de son dominateur !

Savoir et parfois voir que son Dominateur prend autant de plaisirs à Vous contraindre qu'il en à Vous dominer physiquement, sensuellement et sexuellement !

Avoir la possibilité de sentir son corps à la complète disposition d'un Maître qui est vraiment complice d'une relation Dominant-Dominé !

 

4 SENSUALITE :

 

Personnellement c'est un passage obligé : je n'entrevois guère une relation Domi/soumis sans une réelle sensualité !

Le Maître doit exercer une sensualité forte sans brutalité qui doit mener son soumis à une soumission réelle, non exclue d'une forte sensualité bien réelle!

Le Maître doit pouvoir parcourir l'ensemble du corps de son soumis sensuellement jusqu'à la limite du supportable sans devoir exercer une brutalité trop souvent inutile!

La Domination n'exclue pas la sensualité, bien au contraire : elle peut être d'une violence souvent plus efficace que la brutalité!

8 personnes aiment ça.
vrai
J'aime 27/05/23
Aude 11  'Trav soumise
Un joli résumé
J'aime 27/05/23
MISEX
Belles fusions, comme un contrat, comme un mariage avec ces quelques règles.
J'aime 31/05/23