Humiliation
3555 membres D/s et SM
L'humiliation en BDSM Comment pratiquer l'humiliation de manière éthique dans une relation BDSM : des principes de base à suivre pour garantir une pratique saine, consensuelle et respectueuse de l'humiliation dans une relation BDSM. L'humiliation est souvent utilisée comme moyen de renforcer la soumission de l'un des partenaires. Cependant, il est important de noter que l'humiliation peut être une pratique dangereuse si elle n'est pas menée de manière éthique. Examinons les principes de base à suivre pour pratiquer l'humiliation de manière saine, consensuelle et respectueuse dans une relation BDSM : Le consentement La chose la plus importante à considérer lorsque l'on pratique l'humiliation est le consentement. Les deux partenaires doivent être d'accord pour participer à cette pratique, et il est important de discuter des limites, de la fréquence et de l'intensité des humiliations. Les limites peuvent être personnelles, physiques, émotionnelles ou mentales, et il est essentiel de les déterminer avant de commencer toute forme d'humiliation. Il est également important d'avoir une politique de communication ouverte et honnête pour s'assurer que les deux partenaires sont à l'aise tout au long du processus. Respect et sécurité Le respect est un autre principe essentiel dans la pratique de l'humiliation éthique. Le partenaire dominant doit respecter les limites et la dignité de son partenaire soumis. Il est également essentiel que les humiliations soient menées de manière à ne pas causer de dommages physiques ou émotionnels permanents. Il est important de respecter les limites des partenaires et de prendre des mesures pour garantir leur sécurité tout au long de la pratique. L'empathie La pratique de l'humiliation peut être intense et émotionnelle pour les deux partenaires. Il est donc important que le partenaire dominant pratique l'empathie. Cela implique de comprendre les émotions et les limites de l'autre personne, d'être sensible à l'état émotionnel de son partenaire soumis, et de s'adapter en conséquence. Cela peut impliquer une réduction de l'intensité de l'humiliation ou même l'arrêt complet de la pratique si l'un des partenaires n'est plus à l'aise. La responsabilité La pratique de l'humiliation implique une grande responsabilité de la part du partenaire dominant. Il est important d'assumer la responsabilité de ses actes et de leurs conséquences. Cela peut inclure la reconnaissance et la prise en charge des émotions et des besoins du partenaire soumis après la pratique. Cela peut également impliquer la garantie d'un suivi médical si nécessaire. A lire également : Tout savoir sur l'humilation  
BDSM anal
2928 membres Fétichismes
Tout partager nos expérience sur tout ce qui tourne autour du sexe anal anulingus, sodomie, doigtage, fist, peut être même les lavements etc...
Lieux de rencontre
2210 membres D/s et SM
Nous sommes tous plus ou moins en déplacement, parfois on a envie rencontrer des Gens avec les même esprit, mais où sont eux ? Voilà ici ! vous pouvez poster vôtre lieux de rencontre, les lieux BDSM , clubs ou party privé. A vous de voir ! Les sites de rencontres BDSM   Rencontrer une femme soumise
Chasteté et contrôle d'orgasme
1960 membres D/s et SM
Il s'agit essentiellement pour le dominant (ou la dominante, vous l'aurez compris) d'avoir la mainmise sur les orgasmes du dominé. Pour faire court : fini la masturbation et l'orgasme sans le consentement du dominant. Le dominant décide où, quand, comment, ce qui exacerbe énormément le sentiment D/s. Le dominant peut imposer le port d'une ceinture ou d'une cage de chasteté (selon le sexe du dominé), dont il gardera la clé, symbole de son emprise et du contrôle qu'il a sur la sexualité du dominé. Beaucoup de déclinaisons sont possibles, selon le goût ou les envies, la complicité de la relation : durée d'abstinence fixée ou non, pouvant varier d'une journée à plusieurs mois, "libération" à acquérir selon d'autres critères que la durée (tâches à accomplir, jeux de hasard, comportement du dominé), et n'interdit pas nécessairement la pratique d'actes sexuels (au contraire !). Beaucoup de créativité possible pour renforcer la servitude du dominé et le pouvoir du dominant : déni, frustration, voire humiliation... Cette pratique peut être envisagée à distance. Elle est très intéressante à pratiquer dans un couple qui se connait déjà bien. Elle peut entrer dans des jeux de cocufiage. Elle se marie parfaitement aux pénétrations côté sombre. Comme dans toute relation D/s, une bonne entente et une bonne communication est importante pour sentir et déterminer le cadre du "jeu" :) Pour les hommes, beaucoup de dispositif de chasteté (cages) sont disponibles sur le marché : silicone, métal, plastique, cuir. Mesdames, je suis certain que nombre d'entre vous feront des soumis heureux en expérimentant ça :)) Pour les femmes (ceintures) celà parait un peu plus compliqué... Et je suis moins informé. Et celà parait un fantasme essentiellement "dominé masculin"... Mais tout existe ! Au plaisir d'en discuter ici avec vous ! Voir également : Chasteté masculine Cage de chasteté Candaulisme/cocufiage/cuckolding Domination féminine Le candaulisme Soumettre un homme La gynarchie Cage de chasteté    
Shibari
1887 membres Bondage / Shibari
Le Shibari est le bondage japonais. C'est un type de bondage à conotation sexuelle d'origine japonaise entrant souvent dans le cadre de jeux sado-masochistes. Son principe est d'entraver un modèle qui ipso-facto se retrouve dans le rôle de personne soumise. Mais cette entrave ne se fait pas n'importe comment : elle repose sur des figures géométriques pré-définies à l'aide d'une corde de 6 à 8 millimètres de diamètre, le plus souvent. La cordelette est en chanvre ou en jute.
Femmes fontaine
1818 membres Fétichismes
L’éjaculation féminine désigne, chez la femme, la libération d'un liquide (différent de la cyprine) à l'approche ou au moment de l'orgasme. L'émission de liquide est très faible chez une majorité de femmes, mais abondante chez d'autres ; l'expression « femme fontaine » est parfois utilisée pour désigner une femme à l'éjaculation très abondante. 
Dd
1690 membres D/s et SM
Bonjour, Je crée ce groupe pour parler de ce qui m'attire dans le BDSM : le dressage du soumis (ou de la soumise), avec patience, fermeté et sur le long terme, afin de changer progressivement son comportement d'une manière quasi permanente et se rapprocher du but poursuivi par le Dominant ou la Dominante. Il s'agit d'un dressage qui possèdent des similitudes à celui utilisé pour dresser un "animal", même si cela est plus complexe, évidemment, au vue de la personnalité du soumis et de sa psychologie. Tout cela est consensuel dés le départ puisque le soumis a donné son accord oral ou écrit. A charge pour le Dominant ou la Dominante de bien gérer les étapes afin de ne pas effrayer le soumis en lui demandant trop et trop vite. Il existe des méthodes pour arriver au résultat recherché telles que le positive réinforcement et le négative réinforcement. Le positive réinforcement est l'ensemble des méthodes qui permettent de conditionner le mental afin de favoriser l'attitude et le comportement que l'on souhaite voir apparaitre chez le soumis. Et inversement, le négative reinforcement permet d'agir sur les comportements que l'on souhaite voir disparaitre chez le soumis. Il s'agit de méthodes de récompenses et punitions pour influencer et ancrer des comportements : il est facile de récompenser un soumis ... et encore plus facile de le punir. Il y a bien des façons de pratiquer le BDSM et si je suis attiré par cela, il doit certainement exister des Femmes Dominantes ressentant cette envie de dresser et faire évoluer un soumis sur le long terme. Et de se voir récompenser en observant les changements et les progrès du soumis au fur et à mesure qu'il progresse sur le chemin choisi par sa Maitresse. Je suis fasciné par les hommes et femmes soumis qui acceptent d'être marqués par un tatouage ou un branding, car je partage l'idée que la soumission doit se percevoir dans le mental et le physique du soumis. Un homme tatoué sur le pubis avec "XXX"'s Bitch ou "XXX"'s slave a renoncé à l'idée d'avoir une relation classique. Cette idée de renoncement, de cesser de lutter contre ses envies, de s'abandonner et de dépasser le point de non-retour est attirante, séduisante et tentante. Ce moment où le BDSM n'est plus un jeu mais un choix assumé et désiré de vie.
Fist et Dilatation
1678 membres D/s et SM
Pratique SM extrême aux yeux de certains, jeu vanille pour d'autres, entachée d'une forte symbolique d'appartenance D/s pour les derniers, la dilatation (anale ou vaginale) et le fist-fucking sont parfois au coeur des jeux qui nous réunissent ici. Raconter vos expériences et partager vos ressentis, échanger des conseils techniques pour pratiquer en toute sécurité, ou simplement se réunir autour d'une passion commune, c'est la vocation de cette page. A vos plumes... A lire également sur le forum : la dilatation anale
Forced bi
1647 membres D/s et SM
Le "forced bi" (bi forcée) est une pratique BDSM où un dominant ou une dominante oblige un soumis ou une soumise a avoir un rapport sexuel avec une personne du même sexe. On parle également de "bi contraint", "bi encouragé" ou de manière plus académique de "bisexualité forcée". La personne dominante peut emmener la personne soumise à pratique le "forced bi" de différentes manières, en fonction de son style de domination. Elle peut initier la relation en étant dure et humiliante avec la personne soumise. Mais la séance de forced bi peut être introduite de manière beaucoup plus douce, par exemple en incitant la personne soumise (homme ou femme) à s'adonner à une relation homosexuelle, avec des encouragements. Lors d'une relation bi forcée, la personne soumise continue à jouer ce rôle de soumission tandis que la nouvelle personne prend le rôle du dominant. Le nouveau dominant peut pénétrer analement le soumis avec un pénis ou une sangle ou forcer le soumis à lui faire une fellation, par exemple. La personne dominante du couple observe souvent le déroulement de la rencontre sexuelle. Il peut même suggérer des façons dont le nouveau dominant pourrait interagir avec son partenaire, mais n'intervient que  rarement activement à la scène. Les scènes de sexe forcé sont un moyen pour les  personnes dominantes d'affirmer leur contrôle sur la personne soumise. Elles donnent également au soumis une chance de démontrer leur obeissance. La personne dominante peut faire d'une rencontre de forced bi une forme de jeu d'humiliation.Ce type d'expérience renforce leurs rôles dans une relation BDSM. Certains soumis aiment aussi l'idée d'être "donnés" à une autre personne et utilisés pour leur plaisir sexuel. Pour certains soumis, le bi forcé peut être un moyen sûr d'explorer leur sexualité dans les limites d'une relation hétérosexuelle.
Torture des seins
1531 membres D/s et SM
La torture des seins et des tétons se réfère est une pratique SM très fréquente. Elle consiste en une manipulation douloureuse des seins, tétons et aréole à des fins de plaisir sexuel. Les seins peuvent être torturer manuellement, à l'aide de pinces, de pompes, de cire ou par electro-stimulation. Toute personne ayant participé à des soirées BDSM l'une des formes les plus intenses de torture est ce que l'on appelle la "torture des seins" Il s'agit souvent de serrer, pincer ou presser les mamelons ou les seins pour provoquer douleur et inconfort. La torture des seins peut être une expérience trèsintense pour les deux partenaires. Elle offre une connexion plus profonde entre deux personnes qui leur permet d'explorer leurs limites, tant physiquement que mentalement. En outre, elle peut procurer un sentiment de puissance - non seulement à ceux qui infligent la douleur mais aussi à ceux qui la reçoivent  En outre, certains pensent que la torture des seins peut aider les femmes à mieux contrôler leur propre corps, ainsi qu'à accroître leur confiance en elles et leur estime de soi. Enfin, certains pensent qu'en s'adonnant à des activités de torture des seins, on peut en apprendre davantage sur soi-même, sur ses propres désirs et sur ses limites en matière de jeu sado-masochiste.                                                                     Si vous pratiquez la torture des seins, la sécurité doit toujours être votre priorité absolue. Assurez-vous de communiquer avec votre partenaire avant de commencer toute activité afin que les deux partenaires soient sur la même longueur d'onde quant aux attentes et aux limites. Enfin, faites preuve de prudence lorsque vous appliquez des pinces ou d'autres outils sur des zones sensibles comme les mamelons ; s'ils sont laissés en place trop longtemps, ils peuvent causer de graves dommages ou même laisser des cicatrices permanentes        
Jeux humides
1449 membres D/s et SM
Pour tout ceux et celles qui aiment les jeux humides. Receveur (euse) Donneur (euse) Ou toute autre idée de jeux autour de la douche dorée A vos plumes!!
Le Petplay
1097 membres D/s et SM
J'ai remarqué que plusieurs d'entre nous pratiquent ou aiment le pet play J'ai demandé à pouvoir rajouter une case Pet dans les catégories proposées par BDSM Cette catégorie existe sur d'autres site donc, pourquoi pas ici? On m'a suggéré de faire une fan page Voilà C'est fait!! A tous les Pet et amis des Pet Lâchez vous On existe on est là Merci d'avance à tous ceux et celles qui nous soutiennent   Sur le même thème : Le Petplay
Les Blogs de Soumis/es
1058 membres D/s et SM
Ce groupe est fait pour le partage des blogs de soumis et de soumises et pour le débat autour de cette pratique pouvant s'avérer très intéressante.
Fétichisme des bas
1058 membres Fétichismes
Le thème du fétichisme du bas peut susciter beaucoup de questions et d'idées fausses. Qu'est-ce qu'un fétichisme du bas ? Est-ce normal ? Existe-t-il différents types de fétichisme du bas ? À la base, le fétichisme du se caractérise par le fait qu' objet ou une partie du corps qui excite sexuellement quelqu'un. Cela peut aller de la lingerie et des vêtements à des parties du corps telles que les jambes, les pieds, les orteils, ou même simplement les bas. L'idée derrière le fétichisme du bas est qu'il s'agit d'une excitation sexuelle qu'une personne ressent lorsqu'elle voit quelque chose associé aux bas, comme des photos ou des vidéos. Il existe de nombreux types de fétichisme du bas, c'est pourquoi il est important d'en comprendre les bases avant de se lancer dans un type particulier. Par exemple, certaines personnes peuvent avoir un fétichisme de l'objet et être excitées par les bas eux-mêmes ; d'autres peuvent trouver de l'excitation dans la façon dont une personne les porte ou se déplace dedans ; un autre groupe encore peut être stimulé par la sensation physique de toucher les bas ou de les avoir sur la peau. D'autres encore éprouvent du plaisir en portant et en enlevant les bas, une activité connue sous le nom de "jeu du bas" Toutes ces activités peuvent être considérées comme faisant partie du terme générique plus large de "fétichisme du bas"                                                Le fétichisme du bas, comme le fétichisme du collant ou le fétichisme du pied, peut se dérouler dans différents contextes, y compris dans des maisons privées ou des espaces publics tels que les boîtes de nuit et les événements sociaux.
Fétichisme des talons hauts
1042 membres Fétichismes
Pour les amateurs et amatrices de talons hauts ... Le fétichisme du talon aiguille est une attirance pour les talons hauts et autres formes de chaussures à talons fins ou élancés, comme les escarpins.Il s'agit d'excitation sexuelle due aux chaussures qui est parfois lié au fetichisme du pied. Il s'agit  d'érotiser l'acte de les porter ou de voir quelqu'un d'autre les porter.  Il peut s'agir de s'habiller avec des chaussures de fantaisie pour des jeux de rôle tels que des scénarios de domination ou de soumission. Certains fétichistes peuvent choisir d'adorer les pieds ou de les piétiner, ce qui implique d'utiliser leurs pieds pour dominer le corps d'une autre personne, parfois en portant des talons aiguilles !  D'autres prennent plaisir à demander à leur partenaire de mettre des talons aiguilles avant de se livrer à une séance.  Le pouvoir dans le fétichisme des talons aiguilles   Ce n'est un secret pour personne qu'il existe une relation du pouvoir dans les relations BDSM. La personne qui porte les vêtements a portée symbolique  a souvent plus de contrôle sur la situation que celle qui ne les porte pas - et cela inclut l'utilisation des talons aiguilles (y compris pour les fétichistes du pied). Porter de grands talons aiguilles peut donner aux deux parties impliquées dans la rencontre un regain de confiance et de puissance. De plus, de nombreuses femmes trouvent que le port de talons aiguilles les aide à se sentir plus féminines. Voir également notre forum dédié au fétichisme
Sexe anal pour hommes
1001 membres D/s et SM
Sexe anal pour hommes, cela peut-être des dominatrices qui souhaitent doigter, sodomiser des hommes avec des godes ceintures, leur imposer de se faire sodomiser par des trans et des hommes bi.