La rubrique "Articles" regroupe vos histoires BDSM, vos confessions érotiques, vos partages d'expériences SM. Vos publications sur cette sortie de blog collectif peuvent aborder autant les sujets de la soumission, de la domination, du sado-masochisme, de fétichisme, de manière très générale ou en se contentrant très précisément sur certaines des pratiques quu vous connaissez en tant que dominatrice/dominateur ou soumise/soumis. Partager vos récits BDSM, vécus ou fantames est un moyen de partager vos pratiques et envies et à ce titre peut être un excellent moyen de trouver sur le site des partenaires dans vos lecteurs/lectrices. Nous vous rappelons que les histoires et confessions doivent être des écrits personnels. Il est interdit de copier/coller des articles sur d'autres sites pour se les approprier.
Par : le 04/12/23
L'action est une fiction, la description de mon corps, elle est réelle. Nous sommes avec mes maîtres en week-end dans un complexe naturistes. Je décide de me rendre seul au sauna. Nous sommes dans le milieu de l’après-midi. Je me déplace avec mon fauteuil roulant et je vois deux mecs qui me suivent. A cette heure, le sauna est vide, je suis dans les vestiaires quand les deux mecs arrivent. Ils se mettent à rire en voyant mon entre-jambe avec le sac vide et ma nouille molle. Je suis toujours dans mon fauteuil, le premier se met face à moi, il est grand et il bande dur, son sexe est énorme. Il me l’enfonce dans ma bouche édentée et l’utilise comme un sexe. Il me ramone profond, j’ai le sentiment d’étouffer. Il se retire, laisse la place à son copain qui me pinçait les tétons depuis derrière. Ça repart. Il se retire et les deux me sortent du fauteuil, me tâte le sac en se marrant, le plus grand des deux se met derrière moi, me tien par la taille et avec un « han » de bucheron m’empale violemment. L’autre durant ce temps me masturbe en rigolant devant ma bite molle à jamais. Il se met à me la pincer, me fait mal. L’autre enfin explose en moi. Je sens sa semence couler de mon cul qui est devenu lâche au fil du temps. Le deuxième farfouille mon cul avec son doigt et réalise que je n’ai plus de prostate. Les rires recommencent en m’humiliant et à son tour il me défonce le cul ou devrais-je dire la chatte. Le plus grand des deux va au distributeur de gel alcoolisé, en prend au creux de sa main, l’autre me pose à plats ventre sur un banc et m’écarte les fesses pendant que l’autre fait couler le gel dans mon cul. Ça me brûle je retiens des larmes. Et comme ils sont venus, ils sont repartis. J’ai le cul en feu et je décide de retourner en chambre. Au passage, je vois mes maîtres attablés à la terrasse avec les deux mecs. Ils m’appellent. Arrivée à leur table, je reçois des compliments, que je suis une bonne petite pute et l’ordre de rester avec eux. Voilà c'était ma première fiction  
495 vues 5 aime